Restos pour oiseaux futés

Cet oiseau qui, sur une terrasse, pige dans votre assiette dès que vous avez tourné le dos a appris à reconnaître les restaurants où le service est le plus lent. C’est ce qu’écrit avec le plus grand sérieux l’écologiste suédois Paul Haemig, qui a visité pour cela 80 cafés et restaurants du sud de son pays, où il a recensé des milliers de clients ailés. Sa recherche est parue dans le Biodiversity Data Journal. Les oiseaux, ou du moins les plus futés d’entre eux, ne font que répéter ce que leurs ancêtres font depuis des millions d’années, ajoute Haemig : fouiller dans les déchets laissés par les humains est probablement un comportement aussi ancien que les humains eux-mêmes. Et par la force des choses, les oiseaux ont appris à préférer les lieux où ils peuvent déguster sans se faire déranger. Sur 500 espèces d’oiseaux dans cette région de la Suède, seulement 13 ont appris le truc.