Cérès et les extraterrestres

Une image de l’astéroïde Cérès prise par la sonde américaine Dawn.
Photo: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA via Agence France-Presse Une image de l’astéroïde Cérès prise par la sonde américaine Dawn.

Le 6 mars, la sonde américaine Dawn arrivait en orbite de l’astéroïde Cérès. Depuis, aucune photo n’a été rendue publique. La raison : la NASA tente de cacher l’existence d’extraterrestres.

Bien sûr, ce n’est qu’une rumeur qui circule sur Internet. Mais elle a ses pages Web, sa vidéo YouTube et ses théories du complot plus farfelues les unes que les autres. Tout cela appuyé sur une seule et unique question : puisque Dawn tourne autour de Cérès depuis deux semaines, où sont donc les photos ?

La réponse est désagréablement simple : Dawn ne « tourne » pas vraiment autour de Cérès, du moins pas encore. La sonde spatiale est en ce moment en train d’accomplir sa toute première orbite, tout en freinant. Elle a approché Cérès à une grande vitesse, a été capturée par sa gravité le 6 mars, et sa trajectoire l’a amenée — comme prévu — de l’autre côté de Cérès par rapport à nous. Autrement dit, Dawn se trouve actuellement du côté de la « face cachée » de Cérès, d’où elle ne peut pas envoyer de photos. Après avoir complété une longue ellipse, elle devrait être capable de rétablir le contact le 10 avril. Elle sera sur son orbite à peu près finale en mai.

Cette longue et lente manoeuvre est aussi liée au fait que Dawn fonctionne grâce à un moteur ionique : une technologie plus économe en carburant que les moteurs chimiques utilisés depuis les débuts de l’ère spatiale, mais qui, en contrepartie, entraîne des démarrages et des freinages plus lents.

Incidemment, ces détails avaient été calculés par les gens de la NASA depuis des années et le calendrier des activités de Dawn en 2015, dont l’envoi possible de photos le 10 avril, est une information publique. Certaines théories du complot sont plus faciles à démolir que d’autres.