L’Observatoire du Mont-Mégantic forcé de fermer

L’observatoire, le plus grand du genre dans l’est du Canada, est en fonction depuis 1978. 
Photo: Archives Le Devoir L’observatoire, le plus grand du genre dans l’est du Canada, est en fonction depuis 1978. 

Faute de financement du gouvernement fédéral, l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) fermera définitivement ses portes le 1er avril prochain, a appris Le Devoir. Ce haut lieu de la recherche en astronomie instrumentale venait tout juste d’être remis à la fine pointe de la technologie grâce à une subvention de la Fondation canadienne à l’innovation (FCI). Cette dernière a finalement refusé de renouveler son soutien à l’OMM, arguant que l’observatoire ne répond plus aux priorités du gouvernement.

L’OMM comptait aussi sur le soutien de l’Agence spatiale canadienne, de l’Université de Montréal, et du gouvernement du Québec, qui ne semble pas disposé à vouloir prendre la relève. En plus de contribuer à la formation des astrophysiciens, l’OMM a permis la mise au point de plusieurs instruments astronomiques qui sont aujourd’hui greffés aux plus grands télescopes du monde, tels que le télescope Gemini, le télescope Canada-France-Hawaï, et le télescope spatial James Webb.

L'OMM est situé à environ 1100 mètres d'altitude sur le mont Mégantic. Il est en fonction depuis 1978. Son télescope de type Ritchey-Chrétien, dont le miroir primaire est d’une dimension de 1,6 mètre de diamètre, en fait le quatrième en importance pour sa taille au Canada. Il est le plus grand de l'est de l'Amérique du Nord. La construction du télescope avait encouragé la réfection complète de la route entre Cookshire et La Patrie dans les années 1970.

L’Observatoire du Mont-Mégantic fermera en avril prochain.