Une lune glacée de Jupiter construite sur le modèle de la Terre?

Recouvert de glace, Europe, l’un des satellites naturels de Jupiter, pourrait présenter un système de tectonique de plaques, comme la Terre, avancent des chercheurs, dans une étude publiée dimanche dans Nature Geoscience. « Europe pourrait être le seul objet du système solaire, à part la Terre, à présenter un système de tectonique des plaques », écrivent les chercheurs.

 

Sur terre, les continents sont posés sur des plaques tectoniques qui sont mobiles et déformables. Lorsqu’elles frottent les unes contre les autres, elles peuvent générer des séismes.

 

Mystérieuse lune glacée de l’énorme planète gazeuse Jupiter, Europe présente l’une des surfaces les plus jeunes du système solaire, ce qui implique son renouvellement rapide par un mécanisme qui n’a pas encore été établi. Le satellite présente une surface lisse déformée par des fissures et de la glace brouillée.

 

Un processus de subduction, selon lequel une plaque tectonique s’incurve et plonge sous une autre plaque avant de s’enfoncer, pourrait être à l’oeuvre. Il conduirait à un recyclage des matériaux de surface à l’intérieur de la croûte de glace du satellite, considèrent Simon Kattenhorn, du département des Sciences géologiques de l’Université d’Idaho, et Louise Prokter, du Laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins du Maryland.

 

Quatrième plus gros satellite de Jupiter, Europe est recouverte d’une croûte de glace, sous laquelle pourrait se trouver un océan interne d’eau liquide. Les scientifiques se demandent de ce fait si elle ne pourrait pas abriter des formes de vie.

 

Les deux chercheurs ont utilisé les images haute définition du vaisseau américain Galileo qui a exploré Jupiter et ses lunes de 1995 à 2003 pour reconstituer une région d’Europe couvrant 134 000 km2. Environ 20 000 km2 pourrait avoir plongé à l’intérieur de la couche de glace, selon leurs travaux.

 

Une sonde en mission

 

L’Agence spatiale européenne (ESA) a l’intention d’envoyer en 2022 une sonde pour explorer les lunes glacées de Jupiter. La sonde Juice étudiera notamment Europe, Ganymède et Callisto, toutes trois censées abriter des océans internes. La mission se concentrera sur la recherche de traces de vie. Juice ne se posera pas physiquement sur les lunes de Jupiter, mais utilisera des radars pour sonder sous leur surface. Elle effectuera deux survols d’Europe, et mesurera pour la première fois l’épaisseur de sa croûte glacée.

 

Si elle est effectivement lancée en 2022, Juice n’atteindra cependant Jupiter que huit ans plus tard, soit en 2030.