Nobel de physique - Deux spécialistes du carbone récompensés

Stockholm — Le prix Nobel de physique 2010 a été attribué hier à Andre Geim et Constantin Novoselov, deux chercheurs de l'Université de Manchester, pour leurs travaux sur les propriétés du graphène, une forme de carbone qui est le matériau à la fois le plus fin et le plus solide connu.

Leurs travaux ouvrent de nouvelles pistes aussi bien pour la recherche théorique en physique quantique que pour l'amélioration des produits électroniques grand public comme les ordinateurs ou les tablettes tactiles.

«Comme il est pratiquement transparent et bon conducteur, le graphène convient à la fabrication d'écrans tactiles transparents, de panneaux lumineux et peut-être même de capteurs solaires», écrit le comité Nobel.

Andre Geim, 51 ans, est néerlandais. Constantin Novoselov possède la double nationalité britannique et russe et, à 36 ans, il est le plus jeune lauréat du prix Nobel de physique depuis 1973. Tous les deux sont nés en Russie.

S'exprimant par téléphone lors d'une conférence de presse organisée par le comité Nobel, Andre Geim a dit sa surprise et formulé le voeu que rien ne change dans sa vie de chercheur.

Andre Geim et Constantin Novoselov ont travaillé sur le graphène, qu'ils ont isolé à partir d'un morceau de graphite tel qu'on peut le trouver dans les crayons ordinaires. Pour cela, ils ont utilisé une bande adhésive qui leur a permis d'obtenir un éclat de la taille d'un atome.

«S'amuser est l'une de leurs marques de fabrique et on peut toujours apprendre quelque chose en s'amusant et, qui sait, on peut même décrocher le jackpot», souligne le comité Nobel.

Ce matériau est presque transparent, mais aussi tellement dense que même la plus fine particule de gaz ne peut le pénétrer. «Une grande variété d'applications concrètes peuvent être envisagées, notamment la création de nouveaux matériaux et la fabrication de matériels électroniques innovants», prédit le comité.