Science - L'ADN de Tutu pour démontrer la richesse du génome africain

Des Africains occupent maintenant une place dans le club sélect des humains dont le code génétique a été entièrement décodé.

Des scientifiques américains et africains ont analysé l'ADN du Prix Nobel de la paix Desmond Tutu et d'un des 100 000 représentants des Bochimans, le peuple le plus ancien d'Afrique australe de la région du désert du Kalahari. L'origine commune de ce peuple nomade remonte à 27 000 ans.

Mgr Tutu a été inclus dans l'étude en raison de ses origines bantoues. Les Bantous pratiquent traditionnellement l'agriculture, alors que les Bochimans sont adeptes de la chasse et de la cueillette et représentent la plus vieille lignée connue de l'homme moderne.

Lorsque les chercheurs ont examiné le génome de l'archevêque, ils ont eu la surprise de découvrir que sa mère comptait parmi ses ancêtres au moins une femme bochimane. Mgr Tutu a déclaré que la découverte de ce lien de parenté avec «ce peuple sage» lui donnait le sentiment d'être «privilégié et béni».

En plus des deux génomes complets, les chercheurs ont également décrypté des morceaux d'ADN de trois autres Bochimans, tous âgés de plus de 80 ans. Leurs résultats étaient publiés hier dans Nature.

Les séquençages ont permis de mettre à jour une grande variété génétique. En effet, on trouve entre deux groupes de Bochimans parlant des langues distinctes des différences génétiques plus importantes qu'entre un Européen et un Asiatique, explique Vanessa Hayes, de l'université australienne de New South Wales, que l'AFP a jointe au téléphone en Nambie.

Ces recherches revêtent une importance cruciale puisque les peuples africains sont «la source de toute la diversité génétique humaine, et on en sait encore peu sur leur génome», explique le directeur scientifique du projet Cart@gène, Philippe Awadalla, qui poursuit un projet de décodage du génome de 20 000 Québécois.

Grâce à cette étude, les habitants de l'Afrique australe «vont immédiatement être inclus dans les études d'association portant sur le génome, augmentant notre capacité à examiner des maladies en fonction de critères régionaux», selon Vanessa Hayes.

Avant cette étude, seuls neuf génomes humains complets avaient été séquencés, dont une majorité d'européens. Le scientifique et découvreur de l'ADN James Watson figure dans cette liste.

***

Avec l'Agence France-Presse
2 commentaires
  • France Marcotte - Inscrite 18 février 2010 17 h 21

    Riches et Africains

    Ça fait plaisir d'apprendre que les Africains sont riches en quelque chose et pas n'importe quoi. Les Bochimans, ce peuple sage, représentent la plus vieille lignée connue de l'homme moderne.
    Les peuples africains sont "la source de toute la diversité génétique humaine". On comprend ainsi que c'est l'ignorance qui est à l'origine du racisme.

  • Christanel - Inscrit 1 mars 2010 06 h 19

    Riches et Africains

    Très chère France, l'humanité sait depuis plus de deux décenie que l'afrique est son socle. Alors l'ignorance ne saurait expliqer le racisme. Je suis plutôt d'avis que c'est la peur qui est à l'origine du racisme. Vous me demanderez: Peur de quoi et Comment la peur peut-elle être à l'origine du racisme? La peur de perdre sa domination. La peur de voir l'autre vous contrôler. Cette peur génère un sentiment allant au complexe de superiorité lequel trouve sa survie dans l'esprit d'intimidation, de haine et plus loin du racisme. La peur d'un jeune homme de devoir se mettre en concurrence avec un autre, originaire d'autres cieux; la peur de devoir diviser son pain avec l'autre venant d'autres cieux; etc, etc. L'ignorance, quel rôle joue-t-elle? Pour moi elle n'est qu'une conséquence de cette peur. Imaginez un animal féroce prix au piège; voyant l'homme se rapprocher de lui pour le libérer. Il ne se pose plus de question si cette présence est en sa faveur.