Plus de lecteurs que de joueurs sur le iPhone

Le iPhone, ce téléphone intelligent qui permet de jouer, écouter de la musique, filmer, surfer sur le Web (et à l'occasion de téléphoner!), est aussi en passe de devenir aux États-Unis l'outil de choix pour lire, coupant l'herbe sous le pied des livrels comme le Kindle.

En effet, selon une récente étude de Flurry, une firme de recherche qui étudie les fluctuations dans le vaste marché des applications pour téléphone intelligent, au mois de septembre, les utilisateurs de iPhone américains ont acheté plus d'applications destinées à la lecture que pour les jeux.

En octobre dernier, une application sur cinq téléchargée sur un iPhone était un livre numérique, et de plus en plus d'éditeurs songent à offrir d'abord leurs catalogues d'oeu-vres numérisés dans ce format spécifique.

«La montée rapide de l'usage d'e-book sur le iPhone nous indique qu'Apple est en train de ravir une part du marché du Kindle, comme il l'a fait avec le Nintendo DS dans le domaine du jeu. Malgré son petit format, nous prédisons que le iPhone sera un joueur significatif dans le marché des applications destinées aux livres numériques dans l'espace médias et loisirs», prédisent les analystes de Flurry.


Une première

Il s'agit d'une première depuis la naissance, en 2008, du App Store d'Apple, une boutique en ligne destinée à la vente d'applications pour les fameux I-Phone et I-Touch. Depuis 2008, les utilisateurs, ainsi que les créateurs de jeux, se sont massivement tournés vers Apple, entraînant du coup la débandade chez Nintendo, fabriquant de la populaire console DS. Nintendo a ainsi vu ses profits fondre de moitié au dernier trimestre.

Or, le même effet de sape pourrait guetter le Kindle d'Amazon, le dispositif de lecture pour livres numériques actuellement le plus vendu aux États-Unis. Numériquement parlant, le téléphone intelligent a déjà une longueur d'avance sur le livrel, puisqu'on compte déjà plus de 57 millions d'usagers des iTouch et iPhone dans le monde. Pour les éditeurs, il s'agit d'un gigantesque marché, beaucoup plus vaste que celui des usagers de Kindle américain, dont le nombre maximal pourrait atteindre trois millions à la fin de 2009, estime la firme Flurry.

Des inconnus demeurent toutefois, notamment sur le seuil de tolérance des usagers face aux irritants que suppose la lecture sur iPhone, en raison de la petitesse et des reflets propres au miniécran de six pouces. Aux États-Unis, on compte déjà un demi-million d'adeptes de la lecture sur téléphone intelligent, mais ce mode de lecture est largement adopté en Asie, notamment au Japon où plusieurs best-sellers sont diffusés et lus sur des téléphones cellulaires, avant même d'être publiés sous la forme papier.
1 commentaire
  • Marc Barrière - Inscrit 14 novembre 2009 14 h 18

    Lectures agréables sur ipod touch

    Oui j'utilise mon itouch pour lire dans le métro. Avec le lecteur (gratuit) stanza c'est fort agréable. Et on peut se fabriquer ses propres livres avec la version "desktop" sur mon ordinateur par copier coller. Aussi on a accès à la bibliothèque des grands classiques (gtoujours gratuit).