Les nouvelles technologies resserent les liens sociaux, révèle une étude

New York — Contrairement à une idée largement répandue, Internet et les téléphones portables n'isolent pas les gens mais renforcent au contraire le lien social, si l'on en croit les résultats d'une étude américaine.

Alors que des sociologues américains affirmaient dans une étude publiée en 2006 que les nouvelles technologies accentuaient l'isolement social des Américains, cette enquête aboutit à la conclusion inverse.

Les données recueillies montrent en effet que les utilisateurs de portables et les internautes disposent d'un réseau de personnes avec lesquelles discuter plus vaste et surtout plus diversifié que les individus moins férus de nouvelles technologies.

«L'utilisation d'Internet en général et la fréquentation en particulier de réseaux sociaux comme Facebook montrent une socialisation plus diversifiée», notent les chercheurs dans un communiqué.

Ces relations parfois virtuelles ne se font pas au détriment de l'implication dans le monde réel, puisqu'un internaute se révèle tout aussi capable de rendre visite à ses voisins ou de participer à des activités à l'échelle locale que le reste de la population.

Les utilisateurs de téléphones portables, les personnes utilisant fréquemment Internet sur leur lieu de travail et les blogueurs sont même plus susceptibles que les autres d'exercer une activité bénévole dans une association locale, d'après les résultats de cette étude.

Les enquêteurs ont par ailleurs constaté que 6 % des adultes américains n'avaient personne avec qui discuter de sujets importants, une proportion comparable à celle observée en 1985.

Selon les auteurs, les résultats de ce sondage suggèrent qu'il faudrait percevoir les nouvelles technologies comme un moyen d'enrichir la vie plutôt que comme une menace qui risque de nous enfoncer dans une «spirale d'isolement».

Ce sondage a été réalisé auprès de 2512 adultes en juillet et août derniers, par Princeton Survey Research International pour l'organisation de recherche à but non lucratif Pew Internet and American Life Project.

À voir en vidéo