Science - Des dinosaures pères modèles

Un dessin d’un Troodon, une espèce proche des ancêtres des oiseaux
Photo: Agence Reuters Un dessin d’un Troodon, une espèce proche des ancêtres des oiseaux

Derrière leurs grandes dents et leurs griffes acérées, certains dinosaures cachaient une nature tendre et attentionnée. Une nouvelle étude dont les résultats sont publiés dans la dernière édition de la revue Science nous révèle que les mâles de trois espèces de dinosaures carnivores étaient des pères modèles qui couvaient et protégeaient leur abondante progéniture.

Jadis, on les croyait rustres comme la plupart des reptiles qui enfouissent leurs oeufs puis les abandonnent derrière eux. Mais, depuis une vingtaine d'années, la découverte d'un bon nombre de fossiles d'adultes morts alors qu'ils couvaient un nid regorgeant d'oeufs nous a appris que les dinosaures étaient aussi des parents attentifs, à l'instar des oiseaux considérés comme leurs descendants modernes.

Le paléontologue David Varricchio de l'université du Montana à Bozeman, principal auteur de cette publication, a étudié des Oviraptor, des Citipati et des Troodon, trois espèces qui étaient de proches ancêtres des oiseaux et dont des fossiles ont été retrouvés tandis qu'ils couvaient des nids contenant un nombre particulièrement important — environ 30 — d'oeufs. «Il est très possible que des mâles aient fécondé plusieurs femelles en même temps qui déposaient leurs oeufs dans un même grand nid. Quand ces femelles partaient, les mâles incubaient et protégeaient les oeufs eux-mêmes», a théorisé M. Varricchio à l'AFP.

Selon le paléontologue, les espèces animales qui doivent élever en même temps un aussi grand nombre de rejetons avaient nécessairement besoin de la contribution des pères. Pour vérifier cette hypothèse, son équipe a comparé la relation entre la taille des couvées et les mensurations de l'animal chez 433 espèces vivantes d'oiseaux et de reptiles. Il est ainsi apparu que compte tenu de leur taille, les dinosaures Oviraptor, Citipati et Troodon pondaient un nombre d'oeufs comparable à celui produit par des espèces d'oiseaux coureurs, comme les émeus et les nandous, chez lesquelles ce sont les pères qui couvent et élèvent les petits.

La théorie selon laquelle les oiseaux modernes descendraient des dinosaures est fondée sur certaines similarités de leurs squelettes. La nouvelle étude du professeur Varricchio indique cette fois que les oiseaux auraient également hérité leur comportement parental de leurs ancêtres, les dinosaures.

À voir en vidéo