En photo - Les 17 petits cochons... clonés

Photo: Université McGill
Photo: Photo: Université McGill

Pour la première fois au Canada, des chercheurs de l'université McGill ont réussi à induire la naissance de 17 porcelets par la technique de clonage.

Issus de trois portées différentes, ces porcelets clonés faciliteront la production d'animaux transgéniques pouvant servir de modèles en recherche médicale. Ces animaux ont chacun été créés à partir d'une cellule prélevée sur la peau d'un même cochon adulte. «Les gènes de cette cellule cutanée pourront être manipulés avant que celle-ci ne soit insérée dans un ovule dont on aura retiré le noyau», explique le Dr Vilceu Bordignon. Les embryons se développant à partir de ces ovules seront ensuite transplantés dans l'utérus d'une femelle, comme cela s'est fait pour la brebis Dolly, premier mammifère cloné à voir le jour en 1996. «On pourra modifier les gènes du noyau de la cellule de la peau de façon à accroître les niveaux de cholestérol dans le sang et générer ainsi un modèle animal pour la recherche sur les maladies cardiovasculaires. On pourra aussi rendre les porcs diabétiques. Ces animaux transgéniques permettront ensuite de tester divers traitements. Le porc est un excellent modèle pour la recherche sur les maladies humaines, car la physiologie de ses organes s'apparente beaucoup à celle de l'humain. Autre avantage: ils vivent plus longtemps que les souris, sur lesquelles il est également difficile de pratiquer des chirurgies en raison de leur petite taille», précise le chercheur.