La plus grande extinction de l'histoire - Un météore tombé en Antarctique a failli tuer toute vie, révèle une étude

Washington — Une équipe internationale de chercheurs a découvert en Antarctique la cause probable de la plus grande extinction de l'histoire de la Terre, qui aurait détruit entre 70 et 90 % des espèces de la planète il y a 250 millions d'années.

Ces scientifiques ont découvert dans le sous-sol de l'Antarctique les traces d'impact d'une comète géante ayant creusé un cratère représentant plus de deux fois la taille de la Suisse et qui serait responsable de l'extinction de l'ère géologique dite du Permien-Triassique, selon une communication de l'université d'État de l'Ohio.

Ce cataclysme jugé responsable de la disparition de 90 % des espèces marines et de 70 % des espèces terrestres n'avait jusqu'ici encore aucune explication.

En s'écrasant, le météore aurait aussi déclenché le morcellement progressif du Gondwana, un supercontinent qui rassemblait la plupart des terres actuelles de l'hémisphère sud, dont l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Australie.

Selon les scientifiques, le cratère maintenant caché sous les glaces de l'Antarctique a environ 1,6 kilomètre de profondeur et aurait un diamètre de 483 kilomètres.

«Des mesures de gravité qui ont permis de découvrir son existence suggèrent qu'il aurait été créé il y a environ 250 millions d'années, au moment de l'extinction du Permien-Triassique, quand presque toute vie animale sur Terre a disparu», précise l'université dans sa communication.