En bref - L'OMS craint une épidémie d'obésité

La Terre tourne et les gens qui vivent dessus deviennent de plus en plus gros. En effet, dans dix ans, près d'un milliard et demi de personnes devront vivre avec l'obésité et l'embonpoint, soit 500 millions de plus qu'à ce jour, estime l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a réitéré hier sa demande pour des politiques de saine alimentation et d'activité physique.

«L'ampleur même du problème de l'excès pondéral et de l'obésité est stupéfiante, a déclaré Catherine Le-Galès Camus, de l'OMS. L'aggravation rapide de ces deux problèmes dans de nombreux pays à revenu faible et intermédiaire laisse présager une charge écrasante des maladies chroniques pour ces pays au cours des 10 à 20 prochaines années si des mesures ne sont pas prises dès maintenant.» Selon l'institution internationale, 75 % des femmes de plus de 30 ans souffrent d'excès de poids «dans des pays aussi différents que l'Afrique du Sud, la Barbade, l'Égypte, les États-Unis, Malte, le Mexique et la Turquie». L'épidémie devrait d'ailleurs faire augmenter le nombre de cas de maladies du coeur et de diabète de type 2 partout sur la planète, prévient l'OMS, qui s'inquiète surtout pour les régions de la Méditerranée orientale et l'Afrique, où les «décès liés [à ces maladies] devraient augmenter de plus de 25 %», prévient-elle dans un communiqué émis hier.