Montréal et l'arrondissement Ville-Marie travailleront de concert à la réalisation du CHUM

La Ville de Montréal et l'arrondissement de Ville-Marie ont mis fin à leur querelle concernant la planification du CHUM au centre-ville. Lors d'une rencontre tenue jeudi, le responsable de l'urbanisme au comité exécutif, Stéphane Harbour, et le maire de l'arrondissement, Martin Lemay, ont convenu de travailler main dans la main afin d'orchestrer conjointement les étapes de réalisation du projet.

Un comité d'orientation composé des deux élus et de fonctionnaires provenant de la ville centrale et de l'arrondissement verront au bon déroulement des étapes de réalisation du CHUM et du quartier de la santé. M. Harbour et M. Lemay se sont également entendus pour profiter des investissements majeurs qui seront accordés pour le quartier de la santé pour recouvrir l'autoroute Ville-Marie, entre les rues Saint-Urbain et Sanguinet. «Il s'agit de l'un des plus gros projets à Montréal. On a intérêt à mettre toutes nos compétences, celle de la Ville et de l'arrondissement, pour faire en sorte que ce soit une réussite au-delà des malentendus qui sont arrivés», croit M. Lemay.

Programme particulier d'urbanisme

Rappelons qu'au cours de l'été, le CHUM 2010 avait fait savoir à la Ville qu'elle avait opté pour une formule de programme particulier d'urbanisme (PPU) pour encadrer son projet, ce qui signifiait que l'arrondissement piloterait l'ensemble du dossier et procéderait à des consultations à l'échelle locale. Cette perspective ne souriait guère à la Ville centrale qui aurait voulu, compte tenu de son importance, que le dossier soit centralisé en vertu de l'article 89 de la Charte de la Ville et qu'il soit examiné par l'Office de consultation de Montréal. Il y a deux semaines, l'arrondissement avait même lancé un appel d'offres afin de préparer ce PPU.

Les deux élus ont finalement trouvé un terrain d'entente, mais M. Lemay précise que la formule du PPU sera conservée. «Ça demeure un outil fort intéressant d'exploration pour le développement de ce quartier et tout le monde est d'accord là-dessus», dit-il. Bien des éléments restent encore à déterminer, dont le choix du type de consultations qui seront éventuellement menées.

Les deux nouveaux partenaires souhaitent «réaliser un aménagement urbain de qualité» aux abords du CHUM et du quartier de la santé. Les membres du comité, présidé par les deux élus, ont l'intention de se rencontrer une fois par semaine.

À maintes reprises au cours des dernières années, la Ville centrale et l'arrondissement de Ville-Marie ont eu des différends concernant le partage des pouvoirs. Martin Lemay croit que l'entente survenue cette semaine devrait être imitée pour d'autres projets d'envergure. «Ce n'est pas en se chicanant qu'on va arriver à mener à bien de gros dossiers comme celui-là», conclut-il.