En bref: L'APTS dénonce l'entêtement du gouvernement

En sortant de la période de négociations d'hier, l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a dénoncé l'entêtement du gouvernement à jumeler les compensations pour l'équité salariale à de maigres hausses salariales — de 8 % sur six ans, soit 0 % pour les deux premières années et 2 % pour les quatre années subséquentes.

L'organisation déplore également l'accélération des négociations demandée par Jean Charest, alors qu'il en a ralenti la course pendant deux ans en imposant la réorganisation du réseau de la santé avec sa loi 30. Les négociations avec les représentants du Secrétariat du Conseil du trésor reprennent tout de même demain.