Pénurie d’un médicament pour le trouble de déficit de l’attention

Le Biphentin, un médicament utilisé par certaines personnes atteintes de trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), n’est plus accessible aux pharmaciens du Québec.
Photo: Michaël Monnier Archives Le Devoir Le Biphentin, un médicament utilisé par certaines personnes atteintes de trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), n’est plus accessible aux pharmaciens du Québec.

Après le lait maternisé et certains médicaments contre la douleur et la fièvre chez les enfants, c’est au tour d’un médicament pour le traitement du TDA/H d’être en rupture de stock. Des solutions de rechange existent sur le marché, mais les réserves sont sous pression.

Le Biphentin, un médicament que certaines personnes atteintes de trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) prennent, n’est plus accessible aux pharmaciens du Québec. Ils s’attendent à retrouver leur accès au produit vers la mi-août.

Selon le site Web de signalement obligatoire des pénuries et des cessations de vente de médicaments au Canada, tous les dosages de Biphentin sont en « pénurie réelle » depuis le 7 juillet au minimum.

Les utilisateurs de ce médicament peuvent se tourner vers certaines solutions de rechange, dont le Concerta, un médicament qui contient le même ingrédient actif, le méthylphénidate.

 

Toutefois, le manque à combler initial crée un « effet de cascade » qui se répercute sur les produits de remplacement, explique Marilie Beaulieu-Gravel, la conseillère aux affaires publiques de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires. La disponibilité de Concerta commence ainsi elle aussi à se resserrer.

Soucis d’approvisionnement

« À chaque fois, les pharmaciens font des acrobaties, des miracles, pour gérer ce genre de situation là. On est habitués aux ruptures de stock, malheureusement », souligne Bertrand Bolduc, le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, qui se veut rassurant quant à la pénurie de Biphentin.

« On est en 2022, les chaînes d’approvisionnement sont problématiques dans tous les domaines, et ça affecte le médicament aussi », explique-t-il. Pour éviter les problèmes, il conseille à tous les utilisateurs de médicaments de ne pas attendre à la dernière minute avant de regarnir leur stock à la maison.

Chez les personnes atteintes de TDA/H, la pénurie ne semble pas causer de problèmes criants pour l’instant. Danielle Rousseau, la présidente du Regroupement des associations PANDA qui offrent de l’aide à ces personnes à travers le Québec, n’a pas eu vent de difficultés liées au manque de Biphentin.

« Souvent, en été, la demande pour ces médicaments est plus calme de toute façon, puisque les exigences scolaires ne sont pas au rendez-vous. Même si, des fois, ça peut accrocher au camp de jour », relève Mme Rousseau.

« Comme il existe une option de rechange pour le Concerta, je pense que ce sera surtout une question d’adaptation, mais ce ne sera pas dramatique », ajoute-t-elle.

Quant aux suspensions orales de Tylenol et de Tempra pour les enfants, auxquelles l’accès est difficile depuis plusieurs semaines, les grossistes subissent encore ces jours-ci des problèmes d’approvisionnement, note M. Bolduc.

« C’est probablement parce qu’on a eu beaucoup de cas de COVID récemment », explique-t-il. Puisque l’acétaminophène est habituellement en demande en hiver et non au printemps et en été, les chaînes d’approvisionnement auraient été prises de court, estime le pharmacien. À son avis, la situation devrait revenir à la normale sous peu pour ces produits.

À voir en vidéo