Le masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun au Québec

Lors de l’annonce du gouvernement du Québec le 8 juin dernier, le ministre Dubé suggérait «aux gens qui ne sont pas à l’aise (avec la levée de cette restriction) de continuer à porter le masque».
Adil Boukind Le Devoir Lors de l’annonce du gouvernement du Québec le 8 juin dernier, le ministre Dubé suggérait «aux gens qui ne sont pas à l’aise (avec la levée de cette restriction) de continuer à porter le masque».

Les usagers des transports en commun au Québec ne sont plus tenus de porter un masque à compter de ce matin.

Le gouvernement provincial avait instauré cette mesure obligatoire dans les transports en commun et dans les espaces publics intérieurs à l’été 2020, dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

Le 8 juin dernier, le ministre de la Santé, Christian Dubé, indiquait que le gouvernement avait pris cette décision à la suite d’une recommandation de la Santé publique qui observait une tendance à la baisse des nouveaux cas de COVID-19.

Le ministre Dubé suggérait «aux gens qui ne sont pas à l’aise (avec la levée de cette restriction) de continuer à porter le masque» et il demandait aux gens de respecter le choix personnel de chacun.

À la mi-mai, le Québec était devenu la dernière province à supprimer l’exigence du port du couvre-visage dans les espaces publics intérieurs.

À noter que le port du masque demeure obligatoire dans les centres hospitaliers, les Centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les CLSC et les cliniques, ainsi que dans les avions et les trains.

Les personnes atteintes de la COVID-19 sont aussi tenues de porter un masque lors de toute interaction sociale pendant 10 jours, tout comme les personnes qui vivent au même domicile qu’une personne infectée.

Depuis son apparition au Québec, la COVID-19 a coûté la vie à 15 523 personnes.

À voir en vidéo