Des chiens peuvent détecter la COVID-19 aussi efficacement que des tests PCR

Un chien s’entraîne à détecter la COVID-19.
Photo: Tang Chhin Sothy Agence France-Presse Un chien s’entraîne à détecter la COVID-19.

Ce texte est tiré de notre infolettre « Le Courrier du coronavirus » du 6 juin 2022. Pour vous abonner, cliquez ici.

Le meilleur ami de l’homme se montre utile, même en temps de pandémie. Les chiens détectent la COVID-19 avec une efficacité comparable à celle des tests PCR, selon une nouvelle étude française revue par les pairs.

Bien entraîné, un chien peut détecter en quelques secondes seulement si une personne est atteinte de la COVID-19 ou non, soit bien plus vite qu’un test PCR. La propriété était déjà connue, le meilleur ami de l’homme étant déjà utilisé pour détecter certaines formes de cancer.

Les échantillons de sueur de quelque 335 personnes infectées ont été soumis aux chiens afin qu’ils tentent d’y détecter le virus. Les résultats surprennent, d’autant plus que les personnes sans symptômes ont toutes été découvertes. « La sensibilité globale de la détection canine était de 97 %, atteignant 100 % pour les individus asymptomatiques », affirme l’étude. Ce taux se compare à l’efficacité des tests réalisés avec un écouvillon, voire le dépasse.

Entre trois et six semaines sont nécessaires pour entraîner un chien à détecter la COVID-19, selon les entraînements antérieurs de l’animal, d’après ces chercheurs.

Cette étude française, parue le 1er juin, s’ajoute ainsi à plusieurs autres études concluantes allant dans le même sens. En situation réelle d’aéroports, le taux de détection des personnes malades atteint 92 %.



À voir en vidéo