Le petit Richard Pham a reçu le coeur attendu

L'attente, au bout du compte, n'aura pas été longue pour le jeune Richard Pham. Trente-neuf jours après l'installation d'un coeur mécanique, le petit garçon de sept ans troquait son coeur de Berlin pour un vrai, a annoncé hier le CHU Sainte-Justine. La bonne nouvelle est arrivée dimanche, juste à temps pour Noël.

Moins de douze heures seulement après l'intervention, le petit garçon était déjà extubé et avait recommencé à jouer au Game Boy. Toutefois, comme tous les patients qui reçoivent une greffe cardiaque, Richard devra demeurer aux soins intensifs pendant encore quelques jours. Un retour à la maison est cependant prévu pour aussi tôt que le Nouvel An.

L'intervention chirurgicale a été réalisée dans la nuit de dimanche à lundi par une équipe dirigée par le Dr Nancy Poirier, chirurgienne cardiaque et directrice du programme de greffe cardiaque au Centre hospitalier universitaire Sainte- Justine.

Hier, le Dr Poirier ne cachait pas sa satisfaction. «Je suis très heureuse que nous ayons pu recevoir un coeur aussi rapidement pour Richard. C'est une excellente nouvelle pour toute sa famille et, dans la carrière d'une chirurgienne, ces moments sont très gratifiants.»

Pour la petite histoire, l'appel de Québec Transplant est arrivé à 8h15 dimanche matin. Comme dans tous les scénarios de greffe, c'est la chirurgienne cardiaque qui a reçu l'appel et qui a dû décider, à l'aide des renseignements qu'elle avait obtenus au sujet du donneur, si elle acceptait ce don d'organe pour son patient. Le Dr Poirier n'a pas hésité.

L'intervention elle-même a duré près de huit heures. Les quatre chirurgiens en service ont d'abord retiré le coeur mécanique qui maintenait le petit Richard en vie et ont ensuite greffé le nouveau coeur.

La greffe cardiaque de l'enfant est la cinquantième greffe cardiaque que le CHU Sainte-Justine réalise depuis la création de son programme de greffe cardiaque, en 1984.