68% des prescriptions de Paxlovid ont été faites en pharmacie

Depuis l’arrivée de ce médicament sur le marché en mars, un peu plus de 4500 patients — en date du 24 avril — ont pu obtenir cette série de comprimés.
Pfizer via Associated Press Depuis l’arrivée de ce médicament sur le marché en mars, un peu plus de 4500 patients — en date du 24 avril — ont pu obtenir cette série de comprimés.

Plus de 68 % des traitements de Paxlovid — cet antiviral oral contre la COVID-19 — prescrits depuis le 1er avril l’ont été par des pharmaciens, selon le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux.

Entre l’arrivée sur le marché du médicament, en mars, et le 24 avril, un peu plus de 4500 patients ont pu obtenir cette série de comprimés qui, chez les personnes jugées à risque, réduit de 89 % le taux de complications graves de la maladie.

Depuis l’instauration du programme de distribution directe en pharmacie, le 1er avril, qui permet l’accès au traitement sans consultation d’un médecin, le rythme de prescription s’est accéléré. Le ministère de la Santé n’est pas en mesure de dire pour le moment quelle part des stocks représentent les traitements écoulés. Toutefois, selon l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires, plus de 8000 doses seraient accessibles en pharmacie, en plus d’autres sur demande.

Ce médicament préventif, destiné aux personnes à risque (affectées par une immunodéficience, par exemple) ou non vaccinées qui présentent des facteurs de comorbidité (obésité, hypertension, diabète, âge supérieur à 60 ans, etc.), peut aussi être prescrit par une infirmière praticienne spécialisée. Les nombreuses interactions du Paxlovid avec des médicaments souvent prescrits à ces types de patients en limitent toutefois l’usage. Il doit aussi être pris dans les cinq jours suivant l’infection pour être d’une certaine utilité.

Selon les études menées à ce jour, la distribution de ce médicament à large échelle préviendrait 1 hospitalisation sur 16. Lors des essais cliniques menés par le fabricant, Pfizer, sur 600 patients ayant reçu le Paxlovid après avoir été infectés, seuls 1 % ont dû être hospitalisés ; ce taux était de 6,7 % dans le groupe témoin (placebo), au sein duquel on a également déploré 10 décès.



À voir en vidéo