Trois heures avant de voir un médecin à l’urgence

L’Hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil enregistre un délais moyen de 5 heures 26 minutes.
Marie-France Coallier Le Devoir L’Hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil enregistre un délais moyen de 5 heures 26 minutes.

Les Québécois qui se présentent dans les urgences pour un problème plutôt mineur attendent pratiquement trois heures, en moyenne, avant de voir un médecin. C’est ce qu’indiquent des données obtenues par Le Devoir mercredi auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

En effet, le délai moyen de prise en charge médicale pour la clientèle ambulatoire (et non ambulatoire et sur civière) s’est élevé à 2 heures 52 (172 minutes) en 2021-2022, contre 2 heures 44 (164 minutes) en 2017-2018. La cible du gouvernement est de 90 minutes en 2022-2023.

Selon les données fournies par le MSSS, près d’une quinzaine d’hôpitaux ont enregistré un délai moyen de plus de quatre heures en 2021-2022. L’Hôpital de Saint-Jérôme remporte la palme du pire : 5 heures 59 minutes. Suivent l’Hôpital Pierre — Le Gardeur à Terrebonne (5 heures 34 minutes), l’Hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil (5 heures 26 minutes), l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal (4 heures 54 minutes) et le Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières (4 heures 52 minutes).

Le Devoir révélait mardi que la durée moyenne de séjour sur civière aux urgences a atteint 16 heures et 45 minutes en 2021-2022, soit bien au-delà de la cible ministérielle d’origine, fixée à 12,5 heures. Le délai moyen de prise en charge médicale « global » (clientèle ambulatoire et sur civière) s’est élevé à 145 minutes (2 h 25) l’an dernier.

Le gouvernement Legault mise sur le guichet d’accès à la première ligne (GAP) pour désengorger les urgences. Les patients sans médecin de famille pourront contacter le GAP afin d’obtenir une consultation avec un professionnel de la santé (infirmière, pharmacien ou médecin) au moment jugé opportun.

À voir en vidéo