Le sous-variant BA.2 d’Omicron domine les infections au Québec

La souche BA.2 du coronavirus domine les infections à la COVID-19 au Québec. Cette mutation reste plus susceptible de brouiller les résultats des tests de dépistage rapide que les autres variants du virus.

La prévalence de cette sous-lignée du variant Omicron est désormais d’environ 83 % au Québec, selon les dernières données de séquençage de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Ces données se comparent à celles observées ailleurs au Canada et dans le monde.

BA.2 n’a cessé de s’étendre au pays depuis décembre dernier, au point d’être devenu le principal responsable de la sixième vague. Plus contagieuse que le variant Omicron BA.1, responsable de la vague à Noël, cette nouvelle mutation n’est toutefois pas plus dangereuse, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Le BA.2 présente surtout la particularité de diminuer la précision des tests de dépistage rapide, ce qui lui a valu le surnom de variant « furtif ».

Les vaccins sont aussi efficaces contre l’un ou l’autre des sous-variants d’Omicron, relèvent par ailleurs les experts de l’INPSQ.

À voir en vidéo