Une enfant de quatre ans décède de complications liées à la COVID-19

Le décès d’un enfant atteint du virus de la COVID-19 n’est pas chose courante au Québec, malgré la hausse du nombre d’infections.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le décès d’un enfant atteint du virus de la COVID-19 n’est pas chose courante au Québec, malgré la hausse du nombre d’infections.

Une fillette de quatre ans est décédée « en raison de circonstances liées à la COVID-19 », a annoncé le CHU de Québec lundi.

Dans un communiqué, l’établissement a offert ses condoléances aux parents. Le CHU a indiqué ne pas souhaiter faire d’autres commentaires, pour des raisons de confidentialité et de respect de la famille endeuillée.

Le vaccin contre la COVID-19 n’est pas accessible aux enfants de moins de cinq ans au Québec. Le décès d’un enfant atteint du virus n’est pas chose courante au Québec, malgré la hausse du nombre d’infections. Un bébé de moins de deux mois était décédé en décembre dernier au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Dans les minutes qui ont suivi l’annonce du décès, lundi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a réagi sur Twitter.

« Cette nouvelle est d’une tristesse sans nom. Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de cette fillette », a-t-il écrit.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a lui aussi présenté ses condoléances à la famille de la fillette.

« Quelle tristesse ! » écrit l’élu sur Facebook. « Cette pandémie n’a pas été douce pour plusieurs d’entre nous, nous avons perdu des proches, nous avons dû remettre de beaux et bons moments à plus tard, nous sommes tannés, mais cette nouvelle c’est un vrai couteau dans le cœur. »

L’Institut national de santé publique du Québec rapporte que 560 enfants de moins de 10 ans ont dû être hospitalisés en raison de la COVID depuis le début de la pandémie.

Pendant cette période, le coronavirus a infecté 74 844 enfants appartenant à ce groupe d’âge, ce qui représente 9,3 % des cas totaux recensés dans la province.

À voir en vidéo