Le Canada pourra fournir une quatrième dose si nécessaire, dit Justin Trudeau

Il y aura assez de vaccins contre la COVID-19 pour tous ceux qui seront admissibles à recevoir une quatrième dose, selon Justin Trudeau.
Valerian Mazataud (Archives) Le Devoir Il y aura assez de vaccins contre la COVID-19 pour tous ceux qui seront admissibles à recevoir une quatrième dose, selon Justin Trudeau.

Justin Trudeau affirme que le Canada aura suffisamment de vaccins contre la COVID-19 pour tous ceux qui seront admissibles à recevoir une quatrième dose, si nécessaire.

Le premier ministre s’est entretenu lundi avec les dirigeants provinciaux et territoriaux, et un communiqué publié par son bureau indique qu’il les a assurés que le Canada avait obtenu suffisamment de doses pour une troisième et une potentielle quatrième série de vaccins.

La déclaration indique qu’Ottawa fera tout son possible pour aider les provinces et les territoires à faire face à la cinquième vague de la pandémie de COVID-19, alors que les infections alimentées par le variant Omicron menacent de submerger les systèmes de santé.

Le gouvernement fédéral a déclaré que les provinces et les territoires recevront 140 millions de tests rapides ce mois-ci, bien que le communiqué n’ait fourni aucun nouveau détail sur la date de livraison.

La déclaration indique que M. Trudeau a également souligné la nécessité de promouvoir des programmes de soutien, tels que la subvention salariale fédérale, pour aider les personnes et les entreprises à survivre aux dernières fermetures et restrictions de santé publique.

L’appel avec les premiers ministres a eu lieu au moment où le nombre de cas de COVID-19 et les hospitalisations continuent d’augmenter partout au Canada.

Le Québec a signalé lundi un sommet sans précédent de 2554 patients, dont 248 aux soins intensifs, tandis que l’Ontario a confirmé 2467 hospitalisations et 438 patients aux soins intensifs.

Les provinces ont également enregistré un total combiné de 20 279 nouveaux cas de COVID-19, bien que le nombre réel soit probablement beaucoup plus élevé en raison d’un manque d’accès aux tests de dépistage.

Le gouvernement de l’Ontario devrait faire le point mardi sur la capacité de son système de santé face au variant Omicron, qui est hautement contagieux.

La propagation du variant à travers le pays a sonné l’alarme au sud de la frontière, où les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont publié un nouvel avis de niveau 4 recommandant d’« éviter les voyages » au Canada, citant un niveau « très élevé » de COVID-19 dans le pays et exhortant tous ceux qui doivent s’y rendre à être complètement vaccinés.

Cela a rapidement incité le département d’État à réviser son avis aux voyageurs, qui était au niveau 3, « reconsidérer les voyages », pour le faire passer au niveau 4 : « Ne voyagez pas au Canada en raison de la COVID-19 ».

À voir en vidéo