L’Ordre des pharmaciens suspendra vendredi ses membres non adéquatement vaccinés

Le décret sur la vaccination obligatoire du personnel de la santé entre en vigueur vendredi.
Photo: Valérian Mazataud Archives Le Devoir Le décret sur la vaccination obligatoire du personnel de la santé entre en vigueur vendredi.

Les ordres professionnels qui annoncent la suspension de leurs membres non adéquatement vaccinés au 15 octobre se multiplient. L’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec et l’Ordre des pharmaciens du Québec ont annoncé mardi que leurs membres non adéquatement vaccinés contre la COVID-19 verront leur permis d’exercice suspendu à partir du 15 octobre.

Ils emboîtent le pas au Collège des médecins du Québec, à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et à l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec.

En date du 7 octobre, 1875 infirmières ou infirmiers auxiliaires étaient n’étaient pas vaccinés et 1228 partiellement vaccinés, rapporte l’Ordre, qui s’appuie sur des données du ministère de la Santé et des Services sociaux. Ces 3103 membres seront suspendus au 15 octobre, signale l’ordre professionnel.

L’Ordre des pharmaciens du Québec, lui, estime qu’environ 250 membres verront leur permis d’exercice suspendu vendredi.

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec a annoncé lundi la suspension du permis d’exercice des membres non adéquatement vaccinés. Ils étaient 4338 membres dans cette situation à la fin de la semaine dernière, selon son président Luc Mathieu. Le statut de 5716 autres infirmières restait à vérifier.

Au cours des derniers jours, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a salué la décision de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, ainsi que celle du Collège des médecins du Québec, de suspendre le permis d’exercice de leurs membres non adéquatement vaccinés jusqu’à ce qu’ils régularisent leur situation. Il avait incité les autres ordres professionnels à en faire autant.

Le décret sur la vaccination obligatoire du personnel de la santé entre en vigueur vendredi. Le ministre Dubé doit annoncer cette semaine comment il entend réorganiser les services qui seront touchés par la perte d’employés non vaccinés.



À voir en vidéo