Une autre école ferme ses portes à cause d’une éclosion de COVID-19

Sept classes avaient déjà été fermées par la Direction régionale de la santé publique, selon un courriel datant de mardi envoyé aux parents, que «Le Devoir» a consulté.
Photo: iStock Sept classes avaient déjà été fermées par la Direction régionale de la santé publique, selon un courriel datant de mardi envoyé aux parents, que «Le Devoir» a consulté.

Après l’école primaire Sainte-Odile, à Montréal, et l’école primaire du Cœur-Immaculé, à Sherbrooke, l’école primaire Saint-Émile à Montréal ferme temporairement ses portes à cause de l’augmentation du nombre d’élèves atteint de COVID-19.

Dans un courriel envoyé mercredi après-midi au parents et que Le Devoir a obtenu, la Direction régionale de la santé publique (DRSP) écrit que « l’augmentation rapide du nombre de cas positifs déclarés [...] nous amène à recommander le passage à l’enseignement à distance pour l’ensemble des élèves ».

Plusieurs élèves ont contracté la COVID-19 dans les 14 derniers jours, précise la Direction régionale de la santé publique. Les portes de l’école resteront fermées jusqu’au 27 septembre, le temps de « permettre une analyse approfondie de la situation épidémiologique ».

« Le retour en classe est prévu le 28 septembre 2021, à moins d’un avis contraire des autorités de Santé publique », écrit de son côté le directeur de l’école, Alexandre Lavoie, dans un courriel envoyé aux parents. « Cette décision s’explique par la nécessité d’agir avec une extrême prudence pour limiter la propagation du virus de la COVID-19 dans la communauté éducative, et ainsi de préserver la santé de vos enfants et du personnel de l’école », ajoute-t-il.

Sept classes avaient déjà été fermées par la DRSP, selon un courriel datant de mardi envoyé aux parents, que Le Devoir a consulté. « La DRSP considère, malgré l’augmentation de cas positifs, la situation en contrôle », est-il écrit.

À voir en vidéo