Qui sont les travailleurs de la santé vaccinés ?

Près de 84 % des employés du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) sont adéquatement vaccinés.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Près de 84 % des employés du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) sont adéquatement vaccinés.

Le personnel de la santé de la province devra être adéquatement vacciné contre la COVID-19 : c’est la consigne donnée par le premier ministre François Legault lors d’un point de presse mardi. Si un arrêté ministériel, signé au mois d’avril, obligeait les travailleurs de la santé en contact avec des patients à se faire vacciner, ceux qui étaient incapables de fournir une preuve de vaccination devaient se soumettre à un dépistage préventif récurrent. Aujourd’hui, les travailleurs refusant de se faire vacciner « ne pourront plus travailler », mais les détails des conséquences restent à être dévoilés.

Près de 84 % des employés du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) sont adéquatement vaccinés, toute catégorie confondue et plus de 90 % d’entre eux ont reçu une première dose, selon les données de la dernière vigie des couvertures vaccinales au Québec en date du 16 août.

Accompagné du ministre de la Santé Christian Dubé et du directeur national de santé publique le Dr. Horacio Arruda, le premier ministre a dit vouloir limiter la propagation dans le réseau, à l’heure où une quatrième vague de cas s’entame dans la province.

« Le 10 % qu’il reste [à vacciner], il y a un risque réel. Un travailleur de la santé peut transmettre le virus à un patient vulnérable », a prévenu le premier ministre Legault.

Couverture plus faible en CHSLD

 

Les emplois de cadre figurent au sommet du palmarès des catégories d’emploi du réseau les plus vaccinées, avec près de 95 % d’entre eux étant adéquatement immunisés contre le virus. À l’inverse, les préposés aux bénéficiaires et autres travailleurs de services auxiliaires étaient les seuls à n’avoir toujours pas dépassé le seuil de 80 %.

Avec le Nunavik, c’est à Montréal et en Outaouais qu’on retrouve les taux les plus faibles de couverture vaccinale des travailleurs de la santé. Même si les deux grandes villes affichent des taux de plus de 80 %, elles s’éloignent de régions comme la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, avec plus de 91 % de couverture vaccinale chez ses travailleurs.

Parmi l’ensemble des établissements du réseau, les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) privés subventionnés affichent également les taux les plus faibles de couverture vaccinale, avec 77,5 % des travailleurs totalement immunisés contre la maladie.

À Montréal et en Outaouais, les travailleurs de la santé en CHSLD s’abaissent respectivement à 74,5 % et 71,6 %. En comparaison, 82 % des travailleurs des centres hospitaliers (CH) et des centres locaux de services communautaires (CLSC) des deux villes étaient adéquatement vaccinés.

Peu avant le point de presse du premier ministre, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario annonçait également que les travailleurs de la santé travaillant dans les hôpitaux, dans les soins à domicile et dans le milieu communautaire devront obligatoirement être vaccinés d’ici le 7 septembre.

À voir en vidéo