Québec fait état de 409 nouvelles contaminations à la COVID-19 dans les dernières 24 heures

On dénombre 367 830 personnes rétablies et aucun nouveau décès en 24 heures.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne On dénombre 367 830 personnes rétablies et aucun nouveau décès en 24 heures.

Le Québec signalait lundi 409 nouveaux cas de COVID-19 en une journée, mais aucun nouveau décès.

Depuis vendredi, on signalait sur trois jours 1163 nouveaux cas et un nouveau décès. La moyenne mobile sur sept jours est maintenant de 365 nouveaux cas et le taux de reproduction Rt est de 1,31.

 

Selon les données publiées lundi matin par le ministère de la Santé, on comptait au Québec 82 hospitalisations liées à la COVID-19, une augmentation de deux depuis le dernier bilan. Là-dessus, 27 personnes étaient aux soins intensifs, un nombre qui demeure stable. On a recensé au Québec 381 996 cas depuis le début de la pandémie.

Par ailleurs, on ne déplorait toujours lundi aucun nouveau décès lié au coronavirus. Depuis le début de la pandémie, on a signalé 11 242 décès liés à l’infection virale au Québec ; on a ajouté lundi un décès depuis le dernier bilan vendredi, mais on a retiré du bilan un décès qui n’était pas lié en fait au virus.

Le nombre d’éclosions actives augmente encore une fois lundi, atteignant maintenant 118. Ces données s’appuient sur 15 375 analyses réalisées dimanche. Le taux de positivité augmente légèrement, passant à 2,5 %.

Les autorités ajoutent au bilan 36 570 doses de vaccin administrées, soit 35 987 dans les dernières 24 heures et 583 avant le 15 août. Là-dessus, ce sont 30 319 deuxièmes doses qui ont été administrées.

Le pourcentage de Québécois de 12 ans et plus adéquatement vaccinés est maintenant de 73 %. La pleine vaccination a augmenté un peu parmi les plus jeunes depuis vendredi : chez les 12 à 29 ans, ce taux est passé de 50 % à 55 %.

Trois régions sur le radar

La hausse des cas de COVID-19 inquiète le ministre de la Santé, Christian Dubé, et trois régions du Québec sont particulièrement sur son radar en ce moment : il s’agit de Montréal, Laval et Lanaudière.

« La situation est préoccupante dans certaines régions, notamment Montréal, Laval et Lanaudière », écrivait lundi le ministre sur son compte Twitter.

On y trouvait les trois plus hauts taux de cas actifs par tranche de 100 000 habitants : à Laval, le taux est de 98, à Montréal, il se situe à 50, et il est à 40 dans Lanaudière. Dans cette dernière région, l’augmentation était plus marquée dans le sud qu’au nord.

L’Estrie suit avec un taux de cas actifs de 33 et ensuite la Montérégie avec 31.

Les trois régions qui inquiètent le ministre se trouvent aussi parmi celles ayant le plus grand nombre de cas actifs : on en recense 1031 à Montréal, 438 à Laval et 210 dans Lanaudière. C’est toutefois la Montérégie qui arrive en deuxième place avec 449 cas.

Certaines régions, dont le Bas-Saint-Laurent, n’avaient toutefois pas fourni les chiffres des cas actifs.

À voir en vidéo