Avec la hausse de cas de COVID-19, Québec imposera le passeport vaccinal

Malgré que plus de 300 cas aient été rapportés, aucun décès supplémentaire n’est à déplorer. 
 
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Malgré que plus de 300 cas aient été rapportés, aucun décès supplémentaire n’est à déplorer. 
 

François Legault a annoncé jeudi qu’un passeport vaccinal sera instauré dans la province en raison de l’augmentation des cas de COVID-19. Québec rapportait en effet 305 nouvelles infections jeudi.

Le premier ministre met donc sa menace à exécution ; en juillet, son gouvernement avait évoqué l’implantation d’un tel passeport pour accéder à des services non essentiels si la situation venait à se détériorer.

M. Legault a affirmé jeudi que le Québec était au début d’une quatrième vague. Son ministre de la Santé, Christian Dubé, précisera les modalités du passeport vaccinal dans les prochains jours.

Mais le « principe » est de « donner certains privilèges à celles et ceux qui ont accepté de faire l’effort d’aller chercher leurs deux doses » du vaccin contre la COVID-19, a indiqué le premier ministre.

Actuellement, 83 % des Québécois ont reçu une première dose du vaccin, et 67 %, deux doses. Le Québec a rapporté jeudi 305 nouveaux cas de COVID-19 et deux nouvelles hospitalisations. Aucun décès supplémentaire n’était toutefois à déplorer.

 

Le nombre de cas augmente, notamment en raison des Québécois non vaccinés. Le nombre total de cas actifs s’élève désormais à 1472, d’après le suivi effectué par l’Institut national de santé publique.

« On a une responsabilité d’agir », a déclaré M. Legault, en marge d’une conférence de presse conjointe à Montréal avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui portait sur le financement des garderies.

Ce dernier a déclaré qu’il appuyait « entièrement » la démarche de François Legault à l’égard du passeport vaccinal. « Pour passer à travers cette pandémie, il faut se faire vacciner », a martelé M. Trudeau.

« C’est une question de protection de la communauté, et aussi, de protection de nos enfants qui n’ont pas encore 12 ans », a-t-il ajouté, en affirmant qu’il songeait lui-même à prendre les grands moyens.

Ottawa pourrait rendre la vaccination obligatoire pour certains fonctionnaires fédéraux, a-t-il dit.

Par ailleurs jeudi, M. Legault a annoncé que son gouvernement maintenait l’objectif d’avoir une rentrée scolaire en présentiel avec, toutefois, « peut-être des mesures ».

En anglais, il a laissé entendre que le masque de procédure pourrait être de retour dans les écoles, contrairement à ce qui avait été envisagé en juin.

D’ici là, le premier ministre québécois lance ce message aux non-vaccinés : « Vous vous mettez à risque et vous mettez à risque l’ensemble de la société. »

« Si on ne veut pas ajouter des décès, si on ne veut pas engorger nos hôpitaux, je vous le demande, à tous les Québécois, c’est une question de solidarité d’abord, allez chercher vos deux doses », a-t-il déclaré.

Le nombre de cas toujours en hausse

La tendance à la hausse est bien ancrée au Québec. Parmi les 305 nouvelles infections, 72 cas déclarés positifs à la COVID-19 dans la région de Montréal sont toujours sous investigation, précise le ministère de la Santé.

Le nombre total de cas actifs s’élève désormais à 1472, d’après le suivi effectué par l’Institut national de santé publique.

Au total, ce sont 378 462 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie l’an dernier. Parmi elles, 365 750 personnes sont considérées comme étant rétablies. 

­Comme la veille, on ne signale toujours pas de nouveau décès lié au virus depuis 24 heures. Le total de vies perdues en raison de la COVID-19 reste à 11 240.

Actuellement, on retrouve 60 patients hospitalisés au Québec à cause de la COVID-19, soit deux de plus que lors du plus récent bilan. Parmi eux, 16 personnes sont traitées dans une unité de soins intensifs, soit une de moins que la veille. Les données sur le nombre de nouvelles infections sont tirées des analyses de 16 762 prélèvements réalisés le 3 août.

Le ministère de la Santé rapporte que 45 797 doses de vaccins ont été administrées depuis 24 heures au Québec. À ce total, on ajoute 1597 injections effectuées avant le 4 août. De plus, 42 010 doses ont été administrées à des Québécois en dehors de la province.

Le grand total de doses injectées à des citoyens du Québec s’élève maintenant à 11 345 587 doses.



À voir en vidéo