Les doses de vaccin de Johnson & Johnson ne seront pas distribuées, dit Santé Canada

Santé Canada affirme que l’examen n’a pas permis de conclure «que les doses du vaccin Janssen reçues respectent les normes élevées de qualité du ministère».
Photo: Virginia Mayo Associated Press Santé Canada affirme que l’examen n’a pas permis de conclure «que les doses du vaccin Janssen reçues respectent les normes élevées de qualité du ministère».

Santé Canada ne distribuera pas les 300 000 doses du vaccin de Johnson & Johnson reçues en avril pour des raisons de santé et de sécurité.

Le ministère a indiqué vendredi avoir terminé son examen de la qualité « des fioles de vaccins Janssen reçues et actuellement en quarantaine ».

Le 30 avril dernier, le ministère disait avoir appris qu’une « substance médicamenteuse » produite à l’installation d’Emergent BioSolutions de Baltimore, au Maryland, avait été utilisée dans la conception des vaccins reçus au Canada.

En raison de préoccupations soulevées au sujet de cette substance, Santé Canada ne distribuera pas les stocks reçus « afin de protéger la santé et la sécurité des Canadiens et des Canadiennes », a-t-on indiqué vendredi.

La substance médicamenteuse a été fabriquée « au même moment qu’un lot de vaccins a été contaminé par des composantes d’un autre vaccin », a affirmé le ministère.

« Santé Canada n’a pas pu conclure que les doses du vaccin Janssen reçues respectent les normes élevées de qualité du ministère », peut-on lire dans le communiqué.

Pour garantir l’innocuité de tout stock éventuel de vaccin provenant de cette installation, Santé Canada prévoit une inspection des lieux cet été.

D’ici là, le Canada n’acceptera aucun produit ni ingrédient fabriqués dans cette installation, a assuré le ministère.

L’entreprise Emergent BioSolutions avait été obligée de suspendre ses activités, le temps de se soumettre à une enquête de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis.

À voir en vidéo