Cancer du sein - Le respect des directives hausse le taux de survie

Toronto — Le fait de respecter des directives post-chirurgicales spéciales pour le traitement du cancer du sein à un stade précoce améliore les taux de survie et réduit les risques de récidive, révèle une étude canadienne.

Menée par la docteure Nicole Hébert-Croteau, de l'Institut national de santé publique du Québec, à Montréal, l'étude est basée sur les données du système de santé portant sur des femmes chez qui on a diagnostiqué un cancer envahissant du sein n'ayant pas atteint les ganglions lymphatiques, entre 1988 et 1994.

Les chercheurs ont constaté que le taux de survie après sept ans était plus élevé chez les femmes dont le traitement était conforme à ces directives, surtout pour celles dont le risque de récidive était modéré.

En outre, un plus grand nombre de femmes dont le traitement différait des directives ont connu une récidive en sept ans, par rapport à celles dont le traitement respectait les directives.