Les hospitalisations dues à la COVID-19 continuent de baisser au Québec

Photo: Graham Hughes La Presse canadienne

 Il est encore beaucoup trop tôt avant de chanter victoire sur le front sanitaire québécois.

Selon les données publiées samedi par le ministère de la Santé, 1101 nouveaux cas de COVID-19 ont été identifiés depuis le précédent bilan. Signe toutefois encourageant : le nombre de cas actifs est passé de 9673 à 9579, selon les données de l’Institut de la santé publique du Québec. On a recensé 350 874 cas depuis le début de la pandémie.

Sept décès supplémentaires se sont ajoutés au bilan des victimes, dont un survenu dans les 24 dernières heures, cinq entre le 24 et le 29 avril et un dernier avant le 24 avril. On déplore dorénavant 10 933 morts liées à la COVID-19 depuis son apparition au Québec.

Les autorités constatent que le nombre des hospitalisations a chuté de nouveau, passant de 592 à 578. Même constat pour les patients aux soins intensifs : leur nombre chute de 164 à 159.

Suivez l'évolution de la pandémie au Québec:

Consultez notre tableau de bord interactif

En données brutes, l’île de Montréal rapporte 308 nouveaux cas, la Montérégie 134, la Capitale-Nationale 123 et Chaudière-Appalaches 104.

Les autorités signalent 86 autres infections à Laval, 70 en Outaouais, 46 dans Lanaudière, 41 dans les Laurentides et 42 dans le Bas-Saint-Laurent.

En zone orange, elles font état de 62 nouveaux cas en Estrie, 35 en Mauricie–Centre-du-Québec et 28 au Saguenay–Lac-Saint-Jean. La Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, placée en zone jaune, recense cinq nouveaux nouveaux cas.

Un total de 39 285 prélèvements et de 41 965 analyses ont été réalisés le 29 avril.

La campagne de vaccination s’effectue à bon rythme. Les autorités indiquent que 62 406 doses de vaccin ont été administrées au cours des 24 dernières heures, pour un total de près de 3,17 millions. Au Québec, 36,3 % des gens ont reçu une première dose de vaccin.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, indiquait samedi matin que 200 000 rendez-vous ont été pris vendredi, pour une deuxième journée d’affilée. Il rappelait qu’il y a encore des places disponibles dans les 7 prochains jours pour les 50 ans et plus.

Troisième cas de thrombose liée au vaccin d'AstraZeneca

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a par ailleurs confirmé samedi qu’il y avait eu un troisième cas de thrombose avec thrombocytopénie (TIPIV) liée au vaccin Covishield, la formule issue de la collaboration de l’université d’Oxford et d’AstraZeneca fabriquée en Inde au Serum Institute.

La personne, dont le sexe et l’âge n’ont pas été précisés, est en ce moment dans un état stable à l’hôpital, et on ne craint pas pour sa vie, indique le ministère dans un communiqué.

Québec rappelle que cet effet secondaire est une « complication possible », mais « très rare » du vaccin d’AstraZeneca.

« En date du 30 avril, ce sont plus de 500 000 doses vaccin d’AstraZeneca (Covishield) qui ont été administrées au Québec. Le taux de TIPIV serait donc de moins de 1 cas sur 100 000 doses de vaccin administrées », affirme le ministère.

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a continué d’inciter la population à se faire vacciner, puisque « les bénéfices de la vaccination sont plus grands que les risques de complications des suites de la COVID-19 ».

À voir en vidéo: