Files d’attente avant l’aube pour le vaccin d’AstraZeneca

Les personnes âgées de 45 ans et plus ont désormais la possibilité de recevoir le vaccin d’Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les personnes âgées de 45 ans et plus ont désormais la possibilité de recevoir le vaccin d’Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19.

Des files d’attente se formaient avant l’aube mercredi dans des centres de vaccination sans rendez-vous du Québec, les personnes âgées de 45 ans et plus ayant désormais la possibilité de recevoir le vaccin d’Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19.

C’était notamment le cas au Stade olympique et au Palais des congrès de Montréal. Il semble toutefois que dans certains autres centres sans rendez-vous, il n’y avait pas de coupons permettant un accès mercredi.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a encouragé les Québécois à ne pas tarder à se faire vacciner. Il a expliqué que quelque 200 000 doses du vaccin d’Oxford-AstraZeneca étaient disponibles, mais que l’élargissement de l’accès aux gens âgés de 45 ans et plus rendait 800 000 personnes éligibles.

Les gens peuvent aussi prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin d’Oxford-AstraZeneca. Des plages de rendez-vous étaient d’ailleurs disponibles en ligne dès mardi soir.

Des essais cliniques ont montré que le vaccin d’Oxford-AstraZeneca était efficace à 62 % dans la prévention des infections liées à la COVID-19, mais qu’il a évité la mort et même l’hospitalisation de 100 % des participants qui avaient contracté le virus après avoir été vaccinés.

L’AstraZeneca peut être expédié et conservé à la température normale d’un réfrigérateur domestique, contrairement à ceux de Pfizer-BioNTech et Moderna, qui nécessitent des températures plus basses.



À voir en vidéo