L’Alberta enregistre un nombre record de cas de variants en 24 heures

À la mi-février, un allègement des mesures sanitaires permettant le service de table aux bars et aux restaurants n’avait pas fait l’unanimité dans la province.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne À la mi-février, un allègement des mesures sanitaires permettant le service de table aux bars et aux restaurants n’avait pas fait l’unanimité dans la province.

En Alberta, 300 nouveaux cas de COVID-19 sont apparus en l’espace d’une journée. Le nombre de cas de variants continue de grimper, et la phase 2 de la vaccination, quant à elle, débutera à la mi-mars.

La courbe d’infection semble ralentir, avec 4649 cas actifs enregistrés contre 5831 durant la première quinzaine de février. Cependant, le nombre de cas de variants fait une percée importante, puisque parmi les 300 nouveaux cas de COVID-19, 54 sont liés à ceux-ci, pouvait-on lire dimanche sur le compte Twitter de la médecin hygiéniste en chef, la Dre Deena Hinshaw. Samedi, près de 36 cas de variants avaient été déjà identifiés.

Aujourd’hui, seulement 6 ont été répertoriés. La Dre Hynshaw a confirmé que le nombre total de cas de variants s’élève bien à 659. Cette fin de semaine, Services de santé Alberta n’avait pu fournir que des données préliminaires en raison d’une mise à jour de son système. Ces écarts de chiffres, la médecin en chef l’explique ainsi : « Le processus de test est assez complexe. Malheureusement, comme le rapport est fait manuellement, il y a une certaine variabilité d’un jour à l’autre. »

Actuellement, ce que l’on retient en Alberta, c’est que les 54 cas de variants supplémentaires représentent le plus grand nombre jamais signalé en une seule journée. L’inquiétude de voir ces variants s’imposer dans la province est réelle.

« Si tous les tests de dépistage des variants sont positifs, le taux de positivité début février était de 12/300, soit 4 %, explique le Dr James Talbot, ancien médecin hygiéniste en chef de la province et conseiller pour la zone d’Edmonton. Maintenant, il serait de 25/300, soit environ 8 %. Ç’a doublé en presque quatre semaines. La province doit commencer à communiquer l’évolution du taux de positivité, et pas seulement les chiffres bruts. »

Aujourd’hui, il craint une plus grande propagation dans les zones de Calgary et d’Edmonton. « Nous constatons que le nombre de cas de variants augmente, même avec les restrictions actuelles. Une fois que le variant deviendra dominant, le nombre de cas actifs par jour cessera d’être stable et commencera à augmenter », prévient-il.

Allègement et vaccination

À la mi-février, un allègement des mesures sanitaires permettant le service de table aux bars et aux restaurants n’avait pas fait l’unanimité dans la province. Les nouvelles mesures autorisaient alors six personnes par table. Elles devaient être aussi issues du même ménage. Depuis le 1er mars, les salles de remise en forme et les bibliothèques ont aussi rouvert, là encore, avec une capacité limitée.

Durant le point de presse de lundi, le ministre de la Santé de la province, Tyler Shandro, a annoncé un assouplissement supplémentaire des restrictions qui entre en vigueur immédiatement. Les commerces de détail voient, ainsi, leur capacité d’accueil passer de 15 à 25 %.

Dès mercredi, les Albertains nés en 1957 ou avant ainsi que les membres des Premières Nations, les Métis ou les Inuits nés en 1972 pourront prendre rendez-vous pour leur première dose du vaccin d’AstraZeneca, à condition qu’ils ne souffrent pas d’une maladie chronique grave. Après la première injection, il faudra compter un délai d’environ quatre mois avant d’obtenir la deuxième.

Selon le gouvernement albertain, les premières doses de tous les vaccins actuellement approuvés semblent fonctionner à au moins 80 %. Cependant, une période de plusieurs jours est nécessaire avant qu’ils soient efficaces. La distanciation physique reste de mise, et ce, juste après la vaccination, a précisé la Dre Hinshaw.

Les réservations pour la phase 2A du programme de vaccination COVID-19 commenceront à partir du 15 mars. Afin de réduire les temps d’attente et de vacciner les gens le plus rapidement possible, on proposera encore une prise de rendez-vous par groupe d’âge. Le ministre de la Santé souhaite qu’en date du 30 juin tous les Albertains aient reçu leurs premières doses.

À ce jour, 297 692 doses ont été administrées dans la province. Environ 91 000 Albertains ont déjà reçu leurs deux injections.

Lundi, 254 personnes restaient hospitalisées dont 36 sont aux soins intensifs. Dans les dernières 24 heures, 6 personnes sont décédées.

À voir en vidéo