D'où vient la viande contaminée?

Les autorités québécoises effectuent des tests afin d'établir l'origine de la viande contaminée par la bactérie E. coli responsable de la mort d'une femme âgée et de l'hospitalisation de cinq autres femmes. Des fonctionnaires du ministère québécois de l'Agriculture ont émis un avis de rappel concernant la viande vendue entre le 1er et le 7 juillet dans un supermarché Métro de Saint-Eustache, au nord de Montréal. Cette viande est responsable de la maladie de trois des six femmes.

Toutes les victimes, dont les âges vont de 14 à 82 ans, sont tombées malades après avoir consommé de la viande contaminée. Mais les autorités ne sont pas parvenues à établir un lien entre le décès d'une femme de 80 ans, la maladie de deux autres femmes et un commerce en particulier.

L'analyse de la bactérie, qui devrait être terminée d'ici la fin de la semaine prochaine, pourrait permettre de savoir d'où venait la viande.

«Nous ne savons pas s'il s'agit de viande de l'Alberta», a déclaré Danielle Ramsay, porte-parole du ministère. Cette viande pourrait provenir du Québec, de l'Alberta ou d'ailleurs, a-t-elle ajouté. Au cours des 24 heures qui ont suivi l'avis aux consommateurs, une cinquantaine de clients ont retourné la viande achetée à l'épicerie de Saint-Eustache, a indiqué une porte-parole de la chaîne Métro, Marie-Claude Bacon. «Les gens ne paniquent pas», a-t-elle commenté, soulignant que plusieurs avaient échangé la viande suspecte contre de la viande fraîche.