Plus de morts à domicile qu’en CHSLD en fin de 2e vague

Depuis janvier 2021, plus de 660 décès ont été rapportés à domicile, majoritairement des personnes âgées, soit plus que dans l’ensemble des CHSLD (531), et que dans les résidences pour aînés (495).
Photo: iStock Depuis janvier 2021, plus de 660 décès ont été rapportés à domicile, majoritairement des personnes âgées, soit plus que dans l’ensemble des CHSLD (531), et que dans les résidences pour aînés (495).

Depuis la 2e vague, le nombre absolu de Québécois morts à domicile de la COVID a presque égalé le nombre de décès déplorés dans les CHSLD, et il l’a dépassé depuis la mi-janvier. Une réalité méconnue qui démontre le besoin pressant de vacciner les aînés autonomes résidant encore chez eux.

Selon les données recensées par l’Institut national de santé publique (INSPQ) sur l’évolution des décès en fonction du milieu de vie, plus de 1000 Québécois qui vivaient à domicile ont été emportés par la COVID depuis le 29 novembre, soit le même nombre que ceux résidant en CHSLD.

À compter du début octobre, la forte transmission communautaire a nourri cette tendance, qui a culminé pendant le temps des Fêtes et s’est accélérée début janvier.

Depuis janvier 2021, plus de 660 décès ont été rapportés à domicile, majoritairement des personnes âgées, soit plus que dans l’ensemble des CHSLD (531), et que dans les résidences pour aînés (495). Et ce, même si les personnes vivant en CHSLD sont beaucoup plus vulnérables et plus âgées que celles qui vivent encore à leur domicile.

Selon le Dr David Lussier, gériatre à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM), cela démontre qu’il urge de vacciner les personnes de 70 ans et plus, qui sont plus mobiles, plus actives et plus à risque de contracter des infections dans la communauté. Surtout avec l’arrivée des variants, celles-ci sont plus susceptibles d’être infectées rapidement, et de se retrouver hospitalisées et aux soins intensifs.

« Ce qui est important, c’est qu’on voit une diminution du nombre d’hospitalisations, car 75 % des gens ont reçu le vaccin en CHSLD et 50 % en RPA, en plus de l’effet du couvre-feu. Maintenant, ça devient important de vacciner les personnes les plus à risque qui vivent à domicile », explique le Dr Rodica Gilca, médecin-conseil à l’INSPQ et membre du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ).
 

Pour les personnes vivant en CHSLD, l’effet protecteur du vaccin a commencé son travail de protection autour de la mi-janvier, soit de 15 à 21 jours après la vaccination. Selon cette experte, l’ordre de priorisation pour la vaccination reste pour l’instant inchangé, mais les experts du CIQ) surveillent de près l’effet de l’arrivée des variants sur la transmission communautaire.

À Montréal, cet effet pourrait être explosif. Selon des données de la Direction régionale de santé publique de Montréal, une soixantaine de personnes résidant à domicile (milieu ouvert) sont mortes depuis le début du mois de février et 50 dans les 10 derniers jours de janvier.

Il y a beaucoup de gens qui pourraient passer à travers les “craques”

 

« L’objectif de la campagne de vaccination est de prévenir les complications, donc tout est analysé en ce sens, dit la Dre Gilca. Si les variants entraînent des complications chez des personnes plus jeunes, il faudra voir si ces nouveaux éléments nécessitent de revoir l’ordre de priorité de la vaccination. »

Chose certaine, les nombreux organismes communautaires qui travaillent auprès des aînés à domicile anticipent le début de la vaccination de masse. « Il va falloir travailler fort pour aller rejoindre des personnes seules et très isolées qui ne seront pas capables de se rendre aux sites de vaccination », soutient Ginette Faucher, directrice générale de l’organisme communautaire Le Pivot à Québec.

« Ce n’est pas tout le monde qui a des enfants qui peuvent venir les aider à se déplacer. Il y a beaucoup de gens qui pourraient passer à travers les “craques”, dit-elle. Certains ne sont même pas au courant qu’il y a une campagne de vaccination ! »
 

 
5 commentaires
  • Bernard LEIFFET - Abonné 27 février 2021 07 h 29

    Bientôt les aînés seront les coupables de leur propre mort! Le flair du PM, le pragmatisme aux oubliettes, ça commence à sentir le bruler!

    Comme pour le Titanic, les femmes et les enfants d'abord, c'était correct lors du nauffrage! En d'autre temps, d'autres moeurs ou stratégies, depuis l'invasion de la Covid! Ce fut la panique à bord et le nombre de canots de sauvetage était insuffisant pour pouvoir évacuer tous les passagers et l'équipage à bord! Cela ressemble à ce que nous avons vécu!
    Pire même, il n'était même pas conseillé de porter des masques, ce qui était déjà la première et énorme bourde sur laquelle il faudra revenir! Plutôt que d'éviter la contamination on la facilitait! Le Docteur Arruda s'étant prononcé, François Legault, monsieur-je-sais-tout, dans sa précipitation habituelle, reprit à son compte ce qui s'avéra extrêmement dangereux! La suite on la connaît avec tous les aléas largement commentés sans que les journalistes osent poser les bonnes questions, laissant les citoyens sur leur faim, pris pour des idiots, ce que disait ce matin Marie France Bazzo à la radio de Radio-Canada! Elle a raison!
    Faire fi de la situation des aînés, en régions aussi, tout en brandissant un épouvantail des sondages (au contenu choisi) menés par la CAQ, ne rassure personne! Tout se passe entre les deux oreilles et pas ailleurs! Tous mes cousins ont reçu déjà leur 2e dose en France, dont la plupart à domicile!
    Proches d'être octogénaires avec mon épouse, alertes dans nos occupations, nous sommes conscients que celles de nos dirigeants laisse à désirer. Pavoiser comme le fait Justin Trudeau, alors que nos sommes au 35e rang mondial pour les vaccinations, illustre que nous vivons dans un pays de bananes! J'ai vu qu'en Suisse également les aînés étaient vaccinés à domicile pour éviter toute contamination , le personnel ayant été vacciné auparavant!
    Et dire qu'on nous répète sans cesse des messages à l'effet de limiter les contacts dans les magasins! Bienvenue au pays de la parlotte des deux côtés de la bouche, du vent, comme d'habitude!

  • JC Boulet - Inscrit 27 février 2021 09 h 45

    Les vases communicants

    Est-ce que ça veut dire que l'État a enfin réussi à protéger au moins un peu les personnes âgées qui sont directement sous sa garde, tout en enfermant les autres chacun chez-eux en attendant qu'ils périssent d'usure, ou de toute autre raison en dehors de sa responsabilité immédiate?

  • JC Boulet - Inscrit 27 février 2021 10 h 00

    Des données cumulatives pour impressionner ?

    SVP arrêtez d'utiliser des chiffres absolus et cumulatifs.
    SVP ;orsque vous donnez des chivvres sur les "cas" donnez aussi toujours les chiffres sur le nombre de tests de dépistages.
    Comme ça, on pourra peut-être voir un peu plus clair, avoir un peu plus d'ibtelligence et un peu moins de peur.

  • Daniel Pelletier - Inscrite 27 février 2021 12 h 02

    Les jeunes seront ils sacrifiés?

    Maintenant que les plus vulnérable sont vaccinés, le nombre de décès absolus diminues... Tant mieux. Mais il y a un shift dans les décès vers ceux qui proviennent du domicile et qui sont donc plus jeunes et en meilleur santé. Même si le nombre absolu de décès est plus faible pendant la deuxième vague, il y a quand même deux fois plus de décès chez ceux qui proviennent du domicile par rapport à la première vague. 229 morts provenant du domicile en avril. 483 en janvier. Pourtant les mesures étaient beaucoup plus souple en janvier. Les chiffres dans l'avis préliminaire sur les groupes prioritaires pour la vaccination contre la covid19 au Québec à la page 10 montre que le groupe 20 à 59 ans avec maladies chroniques ont un taux de décès de 12,1 pour 100000 habitants alors que les 60-69 ans sans maladies chroniques ont un taux de décès de 7,8 pour 100000 habitants; pourtant les 20-59 seront vaccinés après. Pourquoi? Ils meurent plus et seront vaccinés après? Simplement le gouvernement semble avoir priorisé l'âge uniquement. Que fera le gouvernement pour les protéger? Les écoles sont ouvertes, des milieux de travails non essentiels sont ouverts. Moins de choses ont été fait pour protéger les décès lorsqu'ils proviennent du domicile (et donc plus jeune) parce qu'en nombre absolue ils représentent moins de personnes. Pourtant ils y laisseront leur santé (séquelles post covid) pour une plus longue période et sacrifieront plus d'années de vies et d'années de vie en bonne santé. Les plus jeunes ne peuvent se confiner car ils travaillent et envoient leurs enfants à l'école. Je suis inquiet... Plus les vulnérables seront vaccinés, plus le nombre absolue de décès diminuera (tant mieux) mais moins il y aura de mesures et plus les plus jeunes paiera un plus lourd tribu. 229 morts du domicile en avril, 482 en janvier. Çe ne s'améliore pas pour ceux qui proviennent du domicile. Le gouvernement devrait confiner jusqu'à ce que la population active soit aussi vaccinés.

  • Patrick Dolmaire - Abonné 27 février 2021 12 h 24

    Travailler fort ...

    Répéter à l'envie «on travaille fort» pour donner l'impression de s'occuper sérieusement de cette crise comme si la «sueur» pouvait compenser la sécheresse de l'intelligence caractérisée par la gestion de cette crise, donne à rire. Je ne parle pas du communautaire qui, avec des moyens limités fait énormément et mérite toute la confiance de la population. Comment peut-on espérer que nos Gv vaccinent les personnes vulnérables à domicile alors qu'ils les laissent littéralement «crever» chez eux du covid sans aucune prise en charge? On peut mourir tranquille car ils travaillent fort, bien assis sur leur c.., comme disait si bien R. Desjardins.
    Être aussi laborieux avec des résultats qui sont parmi les pires au monde selon l’Institut Lowy de Sydney devraient réveiller les consciences de nos Gv. L’Institut Lowy de Sydney, en janvier 2021, a évalué la qualité de la gestion d'une centaine de pays selon 6 critères. Il a classé le Canada 61eme et la France 73eme. Le Québec avec ses 10 350 décés de la Covid étant, ce n'est pas secret, plus proche de la France que le Canada dans ce triste et dramatique classement. La première étant la Nouvelle-Zélande ... avec seulement 25 morts.
    source: https://interactives.lowyinstitute.org/features/covid-performance/