Santé Canada approuve le vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19

Santé Canada autorise l’utilisation du Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 au pays.

Le ministère fédéral a émis un avis vendredi matin, annonçant qu’il approuve ce vaccin pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Comme ç’a été le cas pour les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech, la décision se base sur l’analyse d’essais cliniques qui ont démontré, de l’avis des scientifiques de Santé Canada, l’efficacité de ce vaccin.

« L’efficacité du vaccin a été estimée à 62,1 % », a conclu Santé Canada.

On note cependant que cette efficacité n’est pas prouvée, par les essais cliniques, pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Santé Canada se base plutôt sur l’expérience dans les régions où ce vaccin est déjà utilisé pour conclure à « un bénéfice potentiel » pour ce groupe d’âge et, surtout, à « aucun problème d’innocuité ».

« L’efficacité dans ce groupe d’âge sera mise à jour à mesure que des données supplémentaires seront disponibles à partir des essais en cours », indique-t-on dans l’annonce gouvernementale.

« Dans l’ensemble, il n’y a pas de problèmes d’innocuité importants et le vaccin a été bien toléré par les participants », a-t-on conclu.

La manipulation de ce vaccin apparaît plus simple que les deux autres que les Canadiens ont commencé à recevoir.

Un flacon, une fois ouvert, peut être conservé 48 heures dans un réfrigérateur à une température entre 2 et 8 degrés Celsius.

Ottawa a acheté 20 millions de doses d’AstraZeneca en prévision du feu vert de Santé Canada.

Quelque 1,9 million de doses doivent aussi être livrées au Canada d’ici la fin du mois de juin, à même la réserve achetée dans le programme COVAX.

Ce programme d’achat de groupe doit donner accès aux vaccins aux pays les plus pauvres. Le Canada y a contribué 440 millions $ et il était prévu dès le départ que la moitié de cette somme lui fournirait des doses de vaccins pour sa propre population.

Justin Trudeau a été vertement critiqué par l’opposition qui estime qu’Ottawa ne devrait pas se servir dans ce programme.

Santé Canada étudie encore deux autres vaccins pour lesquels Ottawa a réservé des doses : celui de Johnson & Johnson et celui de Novavax.