Un médicament contre la maladie d'Alzheimer en retarde l'apparition

Washington — Un médicament couramment utilisé pour lutter contre la maladie d'Alzheimer retarde brièvement son apparition, selon une étude rendue publique lors d'une conférence traitant de cette maladie qui se déroule à Philadelphie jusqu'à jeudi. «C'est la première étude qui montre l'effet positif d'un traitement sur la progression vers la maladie d'Alzheimer», affirme dans cette étude le Dr Ronald Petersen, de la Mayo Clinic à Rochester (Minnesota).

Les patients souffrant de légers troubles cognitifs à qui on a donné du donepezil ont vu apparaître les symptômes de la maladie six mois après ceux qui avaient pris un placebo, soulignent les chercheurs dans leur étude.

Signes précurseurs

Les troubles cognitifs légers, telles les pertes de mémoire, sont considérés comme des signes précurseurs de la maladie d'Alzheimer. «Il apparaît que le médicament a eu un effet modeste et limité dans le temps. Néanmoins, nous sommes optimistes car nous avons commencé à faire des progrès sur le ralentissement du développement de la maladie d'Alzheimer», ajoute le Dr Petersen dans cette étude qui a porté sur 769 personnes.

La maladie d'Alzheimer est une forme de démence neurodégénérative, c'est-à-dire une altération progressive de certaines fonctions intellectuelles, telles que la mémoire, le raisonnement ou le langage, qui frappe les personnes âgées.