Trudeau se dit convaincu de pouvoir offrir le vaccin à tous les Canadiens d’ici l’automne

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau
Photo: Adrian Wyld Archives La Presse canadienne Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Justin Trudeau se dit convaincu d’atteindre son objectif de vacciner tous les Canadiens qui le souhaitent contre la COVID-19 d’ici le mois de septembre.

Ottawa a conclu une entente avec l’entreprise pharmaceutique Pfizer pour l’achat de 20 millions de doses additionnelles de vaccin contre la COVID-19, a annoncé mardi le premier ministre fédéral. En conférence de presse à Ottawa, M. Trudeau a souligné que cela signifie que 80 millions de doses seront livrées au pays cette année, et cela, juste en vertu des ententes avec les entreprises Moderna et Pfizer.

Cela conforte le premier ministre dans l’atteinte de son objectif déjà énoncé : vacciner tous ceux qui le souhaitent d’ici l’automne.

Ottawa assure avoir informé les provinces du total de doses qu’elles recevront chaque semaine d’ici la fin de février. De plus, le travail se poursuit afin d’assurer la livraison rapide des doses, a ajouté le premier ministre. Ainsi, il confirme qu’une entente a aussi été conclue avec Pfizer pour accélérer la réception des doses de son vaccin.

D’ici le milieu du printemps, dit-il, soit entre les mois d’avril et juin, le pays aura assez de doses pour vacciner jusqu’à 20 millions de personnes.

La frontière canado-américaine fermée jusqu’au 21 février, au moins

Canadiens et Américains ne pourront toujours pas traverser la frontière par la route, à moins qu’il ne s’agisse d’un voyage essentiel, et ce, au moins jusqu’au 21 février.

Ottawa et Washington se sont entendus pour prolonger d’un autre mois les restrictions aux voyageurs, à cause de la pandémie de COVID-19.

Depuis le printemps dernier, cette fermeture est prolongée de mois en mois. La frontière a fermé pour la première fois le 18 mars dernier.

Le gouvernement canadien continue de conseiller à ses citoyens d’éviter tout voyage à l’étranger. Et toute personne qui arrive au Canada, par avion, doit se soumettre à une quarantaine de 14 jours et présenter, avant l’embarquement, un test négatif de dépistage de la COVID-19.

La Presse canadienne