Le lancement d'Ariane est reporté de 24 heures

Évry — Le lancement de la fusée Ariane-5 qui doit mettre sur orbite le satellite de télécommunications canadien Anik-F2 a été reporté de 24 heures pour une troisième fois, hier soir à Kourou, en raison de problèmes techniques, a-t-on appris auprès de la société Arianespace à Évry (Essonne).

Une nouvelle tentative aura lieu aujourd'hui entre 21h44 et 22h30 (Oh44 à 1h10 GMT, soit 2h44 à 3h30 demain), a-t-on précisé chez la société de gestion et de commercialisation des lanceurs de la famille Ariane.

Les problèmes techniques à l'origine de ce troisième report du 163e vol d'Ariane sont apparus lors des derniers préparatifs sur la table de lancement, au niveau du système du remplissage, a précisé à l'AFP un porte-parole d'Arianespace.

Initialement programmé lundi soir, ce lancement avait déjà été retardé de trois jours en raion de la nécessité de remplacer une pièce défectueuse dans le système de stabilisation de la fusée, puis de 24 heures, jeudi, à cause des conditions météorologiques défavorables au-dessus du Centre spatial guyanais.

Plus gros satellite de télécommunications au monde avec une masse proche de six tonnes, Anik-2F, de la société canadienne Télésat, doit assurer, pendant quinze ans, l'accès haut débit à Internet, des services de télécommunications numériques et la transmission d'images sur toute l'Amérique du Nord.

Ce lancement sera le deuxième d'une Ariane cette année, après la mise sur orbite, le 2 mars, de la sonde européenne Rosetta en direction de la comète Churyumov-Gerasimenko.