Les opérations non urgentes reportées dans les hôpitaux de l’Outaouais

Confrontées à plusieurs éclosions dans les CHSLD, les autorités de la santé en Outaouais réduisent les services dans les hôpitaux en reportant toutes les opérations non urgentes.

Au total, 300 chirurgies seront reportées au cours des deux prochaines semaines, ainsi que 400 endoscopies et 1000 activités ambulatoires en clinique externe.

Le délestage vise à libérer du personnel pour prêter main-forte au personnel des CHSLD, a indiqué la p.-d.g. adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) France Dumont.

« À chaque fois qu’il y a une éclosion, cela mobilise au-delà de 50 % de plus de personnel », a-t-elle précisé.

En plus des infirmières, le CISSS a requis les services de médecins spécialisés en prévention des infections.

Suivez l'évolution de la pandémie au Québec:

Consultez notre tableau de bord interactif

Depuis le début de la deuxième vague, les trois quarts des décès causés par la COVID-19 sont survenus dans des milieux d’hébergement, selon la Dre Brigitte Pinard, directrice par intérim de la santé publique au CISSS de l’Outaouais.

La région compose actuellement avec une trentaine d’éclosions majoritairement dans les centres d’hébergement.

Au cours des derniers jours, de nouvelles éclosions ont éclaté notamment au Centre d’hébergement la Vallée-de-la-Lièvre et dans une unité d’hébergement de l’Hôpital de Papineau à Buckingham.

Selon le dernier bilan, 39 nouveaux cas supplémentaires et cinq décès ont été recensés dans la région. Quatre de ces décès sont survenus au CHSLD Petite-Nation et autre au CHSLD de Gracefield où les éclosions ont éclaté il y a plusieurs semaines.

Progrès dans la vaccination

Par ailleurs, la vaccination progresse bien dans la région selon la Dr Pinard. « Nous avons terminé l’administration des premières doses de vaccins Pfizer reçues dans la région. » Au total, 1025 doses du vaccin ont été distribuées dans un premier temps parmi les résidents et le personnel du CHSLD Lionel-Émond où 19 personnes ont péri durant la première vague de la pandémie.

« Les prochaines doses du vaccin arriveront la semaine prochaine », a signalé la directrice régionale de la santé publique.

À voir en vidéo