La quasi-totalité des Laurentides passe en zone rouge

Les villes de Saint-Sauveur et de Mont-Tremblant passent en zone rouge, comme toutes les autres municipalités des MRC des Laurentides et des Pays-d’en-Haut. Des régions qui se retrouvent « surchargées », a déploré vendredi le premier ministre François Legault en conférence de presse.

« Je comprends que c’est dur, mais il faut comprendre que les prochaines semaines vont être critiques parce que chaque année, c’est difficile au mois de janvier. Imaginez-vous cette année, avec la pandémie. On ne peut pas prendre de [risque] », a affirmé M. Legault.

Il a d’ailleurs laissé entendre que son gouvernement pourrait être « obligé » d’ajouter des restrictions lundi ou mardi prochain. « La situation, actuellement, on ne peut pas tolérer qu’elle soit au niveau où on est là », a-t-il affirmé.

Le Devoir rapportait lundi que de nombreux Montréalais déjà en zone rouge profitaient des restaurants qui étaient encore ouverts à Saint-Sauveur, à un point tel que le maire demandait aux autorités provinciales de lui venir en aide.

Les rassemblements dans les résidences privées seront donc interdits dès lundi ; les personnes qui vivent seules pourront toutefois recevoir un seul visiteur. Les bars, les salles à manger des restaurants et les lieux culturels devront aussi fermer jusqu’à nouvel ordre. Les restrictions pour les milieux scolaire et sportif ne s’appliqueront toutefois qu’à compter du jeudi 17 décembre. Les gyms pourront donc demeurer ouverts d’ici là.

La Santé publique observe « une hausse significative des cas dans deux secteurs de la région des Laurentides », a fait remarquer le ministre de la Santé, Christian Dubé, en appelant les gens à réduire leurs contacts.

Presque tout le Québec, à l’exception de quelques régions, se trouve maintenant en zone rouge. Le premier ministre a également demandé aux Québécois vendredi de cesser de faire « des partys de bureau » avant le congé des Fêtes. « Ce n’est pas le temps, cette année », a-t-il rappelé.



À voir en vidéo