Les hôpitaux de certaines régions risquent de ne pas suffire à la tâche

<p>L’institut prévient également que « la marge de manœuvre de certains hôpitaux au sein des régions les plus affectées pourrait se fragiliser davantage ».</p>
Photo: Valérian Mazataud Archives Le Devoir

L’institut prévient également que « la marge de manœuvre de certains hôpitaux au sein des régions les plus affectées pourrait se fragiliser davantage ».

Plus de personnes qui représentent un haut risque d’hospitalisation sont atteintes de la COVID-19 au Québec, selon l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), qui ne peut exclure que la capacité hospitalière de certaines régions à l’extérieur de Montréal puisse être dépassée dans les prochaines semaines.

Dans sa mise à jour hebdomadaire sur les risques d’hospitalisation et sur les projections des besoins hospitaliers, publiée vendredi, l’INESSS souligne que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au Québec a augmenté de 12 % dans la semaine du 23 au 29 novembre, par rapport à la semaine précédente.

De plus, 464 personnes atteintes du virus au cours de cette période représentaient un risque élevé d’hospitalisation, soit 19 % de plus que la moyenne des quatre dernières semaines.

Si l’INESSS note que la hausse des nouveaux cas est plus importante dans la région de Montréal, il précise que la capacité hospitalière de la région métropolitaine devrait être suffisante pour le prochain mois.

Par contre, ailleurs dans la province, l’INESSS n’exclut pas que la capacité hospitalière puisse être dépassée dans les prochaines semaines.

L’institut prévient également que « la marge de manœuvre de certains hôpitaux au sein des régions les plus affectées pourrait se fragiliser davantage ».

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué dans un communiqué que les plus récentes données publiées par l’INESSS justifient la décision du gouvernement d’annuler les rassemblements à Noël en zone rouge.

« Contrairement aux dernières semaines, où le portrait global de la pandémie affichait une relative stabilité, nous constatons ces derniers jours des signes inquiétants d’aggravation de la situation, notamment du côté des hospitalisations dans certaines régions », a-t-il souligné, rappelant aux Québécois l’importance de faire des efforts pour freiner la progression du virus.

Vendredi, le Québec a rapporté 1345 nouveaux cas de COVID-19 et 28 décès se sont ajoutés au bilan de la province. Les hospitalisations ont augmenté de 24 – pour atteindre 761 dans la province – et 97 personnes se retrouvaient aux soins intensifs, une diminution de deux par rapport à la veille.

À voir en vidéo