COVID-19: Toronto et sa banlieue repassent en confinement

Pour au moins 28 jours, les commerces non essentiels de Tornto et Peel ne peuvent offrir que des services de collecte ou de livraison.
Photo: Carlos Osorio La Presse canadienne Pour au moins 28 jours, les commerces non essentiels de Tornto et Peel ne peuvent offrir que des services de collecte ou de livraison.

Toronto et la région de Peel entrent lundi dans le « palier confinement » du plan ontarien de lutte contre la pandémie de COVID-19.

Cela signifie que pour au moins 28 jours, dans ces régions, les commerces non essentiels ne peuvent offrir qu’un service de collecte et les restaurants ne sont ouverts que pour les plats à emporter et la livraison.

Les services de soins personnels doivent aussi fermer, mais les écoles et les services de garde demeurent ouverts.

Le premier ministre Doug Ford a annoncé le confinement vendredi, mais il n’est entré en vigueur qu’à 0 h 01 lundi.

Cela a permis aux résidents de la région de faire des provisions pendant la fin de semaine ; ils se sont d’ailleurs rués dans les centres commerciaux, qui ont allongé leurs heures d’ouverture afin d’éviter que trop de gens s’y rendent en même temps.

L’Ontario a signalé lundi 1589 nouveaux cas de COVID-19 et 19 nouveaux décès dus au virus.

De ces nouveaux cas, 535 cas sont recensés dans la région de Peel, 336 à Toronto et 205 dans la région de York. L’Ontario a également signalé 60 nouveaux cas liés aux écoles, dont au moins 51 parmi les élèves. Ce bilan porte le nombre d’écoles qui ont signalé au moins un cas à 676, sur les 4828 écoles financées par les fonds publics de la province.

Toronto et Peel sont frappés des mesures les plus strictes, mais d’autres secteurs de l’Ontario observent également un resserrement des règles.

Les régions de Durham et Waterloo rejoignent celle de York dans la zone rouge lundi. Les directives en zone rouge limitent les restaurants, les centres de conditionnement physique et les foires alimentaires à 10 clients à l’intérieur, en respectant les règles de distanciation physique. Des restrictions touchent également les rassemblements privés.

Les secteurs de Huron, Perth, Simcoe, Muskoka et Windsor-Essex passent de leur côté en zone orange, qui impose un maximum de 50 personnes dans les événements publics intérieurs et de quatre personnes par table dans les restaurants.

À voir en vidéo