Une importante éclosion dans une résidence pour aînés à Thetford Mines

Quelque 24 personnes des 33 contaminées sont des résidents de l'établissement.
Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir Quelque 24 personnes des 33 contaminées sont des résidents de l'établissement.

La résidence Le Crystal à Thetford Mines est aux prises avec une importante éclosion de COVID-19 depuis le 10 septembre. En tout, 33 personnes ont été contaminées, dont 24 résidents et 9 employés. Rien que dans les dernières 24 heures, 15 nouveaux cas se sont ajoutés au décompte.

Le Crystal compte 31 unités, dont 25 en ressources intermédiaires (RI) et 6 en résidence privée pour aînés (RPA). Les sept autres résidents ont aussi été testés et leur résultat est sorti négatif. Ils seront déplacés dans un autre édifice par mesure de prévention et le suivi de leurs symptômes se poursuivra, précise au Devoir le CISSS de Chaudière-Appalaches.

Suivez l'évolution de la COVID-19 au Québec

Consultez notre tableau de bord interactif.

Le CISSS juge la situation critique et a converti l’endroit en zone rouge lundi. Cette classification permet d’enclencher des mesures strictes de protection pour contrer la propagation du virus entre les murs ainsi que la création d’une zone fermée dédiée aux résidents testés positifs. De plus, tous les déplacements du personnel entre la zone rouge et les autres espaces sont hautement contrôlés.

« Les propriétaires sont très collaboratifs depuis le début de la pandémie dans l’application des mesures », tient à souligner le CISSS, précisant que des équipes de soutien à domicile et de la prévention des infections sont sur place pour soutenir l’équipe.

Il est à noter que cette résidence accueille une clientèle présentant des troubles cognitifs, ce qui « fait en sorte que malgré toutes les mesures de prévention, la propagation est plus difficile à contrôler compte tenu du niveau de compréhension des résidents. C’est un défi additionnel par rapport aux résidences où la clientèle est mixte », précise-t-on au CISSS.

Lors de la première vague ce printemps, l’établissement Le Crystal avait été complètement épargné par la COVID-19.

« Tout le monde parle d’une deuxième vague depuis des semaines, mais c’est vrai que le cas du Crystal nous a fait sursauter quand on a vu le nombre de personnes touchées », confie en entrevue Yves Desjardins, le président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA). Il dit suivre de près la situation dans les quelque 1755 RPA que compte la province. « Pour le moment ça semble globalement sous contrôle. Une trentaine de résidences ont des cas, dont 20 n’en comptent qu’un seul », indique-t-il se voulant rassurant.

Il reste important selon lui de ne pas relâcher les mesures recommandées par la santé publique pour éviter le pire. « Le relâchement, on le voit partout dans la population, mais ce n’est pas le moment. On sait tous qu’une deuxième vague arrive, et nous on a une clientèle fragile, très à risque. Il faut tout faire pour que le virus ne fasse pas des ravages », insiste-t-il.

Augmentation des cas

La région Chaudière-Appalaches connaît une augmentation du nombre de nouveaux cas depuis deux semaines. Entre le 6 et 12 septembre, 106 nouveaux cas ont été enregistrés dans la région. Dans le bilan quotidien du gouvernement lundi, 32 nouveaux cas se sont ajoutés dans les dernières 24 heures. Le record s’établissait jusqu’ici à 25 nouveaux cas en une journée et remontait au mois d’avril, en plein pendant la première vague de la pandémie.

Depuis mars, 779 personnes ont été contaminées par la COVID-19 dans Chaudière-Appalaches, dont neuf en sont décédées.

À l’échelle de la province, ce sont 276 nouveaux cas qui se sont ajoutés lundi, portant le nombre total de cas à 65 262 depuis le début de la pandémie. Aucun nouveau décès n’est survenu dans les 24 dernières heures, de sorte que le total demeure à 5780 décès.

À voir en vidéo