Éclosion de COVID-19 à l’Hôpital de Saint-Eustache

Après l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, c’est au tour de l’Hôpital de Saint-Eustache d’être frappé par une éclosion de COVID-19. L’établissement compte 25 patients et employés infectés, dans 3 des 13 unités d’hospitalisation. Une opération de dépistage massif auprès du personnel débutera vendredi.

Depuis le lundi 27 juillet dernier, 14 usagers et 11 employés ont été déclarés positifs à la COVID-19, précise le CISSS des Laurentides dans un communiqué.

Les patients atteints du coronavirus ont été transférés dans des zones rouges du CISSS, notamment vers l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, établissement désigné dans les Laurentides pour accueillir les malades souffrant de la COVID-19. Les employés infectés, eux, ont été retirés du travail et remplacés, le temps qu’ils guérissent.

Le CISSS des Laurentides dit prendre « la situation très au sérieux ». Les visites, dans les trois unités touchées par la COVID-19, ont été suspendues, sauf pour motifs humanitaires (ex. : soins palliatifs). Une quatrième unité fait l’objet d’une « surveillance » puisque des personnes ayant le coronavirus y ont transité, explique le CISSS des Laurentides.

Pour contenir l’éclosion, la direction de l’établissement dit avoir notamment augmenté les nettoyages et les désinfections dans les trois unités en éclosion. « L’utilisation des équipements de protection a été rehaussée », est-il indiqué.

Un exercice de dépistage massif débutera dès vendredi et se poursuivra la semaine prochaine. Quelque 1500 employés et les médecins qui y pratiquent subiront un test pour prévenir d’autres contaminations.

Dans son communiqué, le CISSS des Laurentides souligne que « la présence de la COVID-19 dans la communauté et le fait que plusieurs personnes sont porteuses du virus sans le savoir compliquent beaucoup le contrôle de la transmission ».

« Je fais appel à l’ensemble des personnes qui se rendent dans nos installations, que ce soit nos centres hospitaliers ou encore nos CLSC, centres de réadaptation ou CHSLD », dit la présidente-directrice générale du CISSS, Rosemonde Landry, dans le communiqué. « Il est crucial que les mesures de protection telles que le port du masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation de deux mètres soient respectées avec rigueur. »

Réorganisation à l’Hôpital de Saint-Jérôme

À l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, la situation s’améliore. Quatre unités sont affectées par une éclosion de COVID-19, mais aucun nouveau cas positif à la COVID-19 n’a été déclaré depuis le 24 juillet, selon le CISSS des Laurentides. Entre le 1er juin et le 11 juillet, 84 travailleurs ont été infectés par le virus. Durant la même période, plus de 75 patients avaient contracté la maladie dans l’établissement.

La lutte contre la COVID-19 nécessite toutefois une réorganisation des unités, qui a un impact sur les activités dans le centre hospitalier. Le département de pédiatrie perdra les deux tiers de ses lits d’hospitalisation jusqu’au mois de septembre. En effet, 12 des 18 lits seront désormais réservés à une clientèle adulte en provenance de l’urgence, confirme le CISSS des Laurentides.

« [Cette mesure] permettra de procéder à une désinfection complète des unités touchées par le virus », explique le CISSS dans un courriel. Pendant les travaux de désinfection, les patients des unités en éclosion sont transférés dans d’autres départements.

À l’unité de pédiatrie, l’équipe pousse un soupir de soulagement. La direction a envisagé mercredi de réattribuer l’ensemble des lits d’hospitalisation des enfants à la clientèle adulte, ce qui a entraîné une levée de boucliers. « On est contents d’avoir pu préserver plusieurs lits, dit France De Villers, pédiatre à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme. Ça devrait être suffisant jusqu’au début de septembre. »

À la rentrée scolaire, les infections respiratoires, pouvant nécessiter des hospitalisations, se multiplient, indiquent les pédiatres consultés.

D’après le CISSS des Laurentides, l’unité de pédiatrie de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme a une moyenne de 3,7 hospitalisations par jour pendant le mois d’août.  

Le bilan du jour

Québec fait état jeudi de 122 nouveaux cas de COVID-19 par rapport à la veille, portant le nombre de personnes infectées à 59 131. Le ministère de la Santé note que, durant cette même période, un nouveau décès a été enregistré, pour un total de 5673.

 

Le ministère indique toutefois que des ajustements ont dû être faits aux chiffres rapportés mercredi pour la journée du 28 juillet, en raison d’un transfert de données vers un nouveau système d’information lundi.

 

« En effet, les données diffusées hier auraient dû faire état de 112 nouveaux cas (plutôt que de 176), pour un total de 59 009, et de deux nouveaux décès (plutôt qu’aucun), pour un total de 5672 », note-t-on dans le communiqué faisant état du bilan de la journée.

 

Le nombre d’hospitalisations a par ailleurs augmenté de 18, à 208. Parmi celles-ci, 18 personnes se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de 9.


À voir en vidéo