Plusieurs sauveteurs atteints de la COVID-19 après une soirée privée

Il y a six jours, l’arrondissement de Lachine a annoncé la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, des piscines des parcs Kirkland, LaSalle et Michel-Ménard ainsi que la pataugeoire du parc LaSalle.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Il y a six jours, l’arrondissement de Lachine a annoncé la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, des piscines des parcs Kirkland, LaSalle et Michel-Ménard ainsi que la pataugeoire du parc LaSalle.

Au moins trois sauveteurs de l’arrondissement de Lachine à Montréal sont atteints de la COVID-19, a appris Le Devoir. Tous les autres membres de l’équipe sont en isolement préventif, ce qui force la fermeture de trois piscines et d’une pataugeoire jusqu’au 5 août inclusivement, confirme la Ville de Montréal.

Il y a six jours, l’arrondissement de Lachine a annoncé la fermeture, de façon préventive, des piscines des parcs Kirkland, LaSalle et Michel-Ménard ainsi que de la pataugeoire du parc LaSalle. Depuis, l’ensemble des sauveteurs ont subi un test de dépistage. Les installations ont aussi été désinfectées vendredi par une firme externe.

« À la suite d’une enquête épidémiologique, la Ville a demandé à l’ensemble des sauveteurs de l’arrondissement de Lachine de demeurer en isolement préventif jusqu’au 5 août inclusivement, causant la fermeture prolongée de ces installations qui ne peuvent demeurer ouvertes sans supervision », a indiqué un relationniste de la Ville, dans un courriel.

Un sauveteur, qui a travaillé à la piscine du parc Kirkland les 18 et 20 juillet, a été déclaré positif à la COVID-19 la semaine dernière. Cette personne a eu « des contacts avec d’autres sauveteurs », indique la Ville de Montréal.

Selon un courriel interne envoyé aux employés, dont Le Devoir a pu prendre connaissance, une soirée privée a eu lieu le 19 juillet et 80 % des sauveteurs de l’arrondissement y auraient pris part. Un isolement préventif a été décrété.

Pour se rafraîchir en cette canicule, les citoyens de Lachine peuvent se rabattre sur des jeux d’eau ainsi que des brumisateurs, rappelle l’arrondissement.

Les cas de COVID-19 se multiplient chez les 15-34 ans au Québec. Lors d’un point de presse lundi, la vice-première ministre du Québec Geneviève Guilbault a appelé les jeunes à se mobiliser contre le coronavirus afin d’éviter une nouvelle flambée de contagion.

Entre le 8 et le 14 juillet, la transmission du virus a bondi de 128 % chez les 20-29 ans par rapport à la semaine précédente.

Les jeunes peuvent devenir des vecteurs de transmission, même s’ils sont moins à risque de souffrir d’une forme grave de la maladie, met en garde le gouvernement québécois.

À voir en vidéo