Contamination en hausse à l’hôpital de Saint-Jérôme

Une opération de dépistage massif se déroule depuis mercredi afin de contenir une importante éclosion de COVID-19 dans l’hôpital.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Une opération de dépistage massif se déroule depuis mercredi afin de contenir une importante éclosion de COVID-19 dans l’hôpital.

Treize employés supplémentaires de l’hôpital régional de Saint-Jérôme sont atteints de la COVID-19, ce qui porte à 84 le nombre de travailleurs infectés depuis juin, selon le dernier bilan disponible du CISSS des Laurentides.

Une opération de dépistage massif se déroule depuis mercredi afin de contenir une importante éclosion de COVID-19 dans l’hôpital. Plus de 75 patients ont contracté la maladie dans l’établissement depuis un mois. Quatre unités sont touchées.

En milieu d’après-midi vendredi, 1130 tests avaient été effectués dans le personnel. Le dépistage se poursuit jusqu’à 20 h. « Pour l’instant, cela représente un taux d’infection d’environ 1,1 % du personnel testé », indique le CISSS des Laurentides, dans un courriel.

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, salue « l’intervention rapide du CISSS ». Il se dit toutefois « très préoccupé par la situation des derniers jours ». « L’hôpital régional est un des employeurs le plus important et peut possiblement être un vecteur de propagation », dit-il.

M. Maher n’a toutefois pas l’intention d’imposer le masque dans les commerces comme l’a fait vendredi la municipalité de Saint-Chrysostome, en Montérégie. Il préfère attendre le décret du gouvernement du Québec. « J’accueille évidemment de façon très favorable l’annonce du port du masque obligatoire dans les lieux publics, à venir », dit-il.

Pour éviter que de nouveaux patients ne soient en contact avec la COVID-19, l’hôpital régional de Saint-Jérôme a transféré certaines interventions chirurgicales à l’hôpital de Saint-Eustache et à l’hôpital Laurentien, à Sainte-Agathe-des-Monts.

« L’éclosion en cours a pour effet de réduire le nombre de lits d’hospitalisation disponibles pour l’instant, écrit le CISSS des Laurentides. Par conséquent, les chirurgies non urgentes sont diminuées, et ce, en fonction de la disponibilité des lits post-opératoires. »

Congestion

Des hôpitaux dans les Laurentides ressentent les effets du ralentissement des activités à Saint-Jérôme, conjugués à l’arrivée des touristes dans la région. Le taux d’occupation à l’urgence de l’hôpital de Saint-Eustache et de l’hôpital Laurentien était respectivement de 159 % et 150 % vendredi à 15 h 30.

« L’achalandage est semblable à notre pic habituel autour des vacances de la construction, dit le Dr Simon-Pierre Landry, urgentologue à l’hôpital Laurentien. Mais on ne peut pas voir autant de patients qu’avant. » Les mesures d’hygiène rehaussées en raison de la COVID-19, explique-t-il, ralentissent le flot à l’urgence et en radiologie.

À voir en vidéo