Santé publique Canada continue de recommander 2 mètres de distance

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam

L’Agence de la santé publique du Canada continue de recommander une distanciation physique de deux mètres, même si le Québec en a décidé autrement dans certaines circonstances.

Lors d’une conférence de presse, mardi, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada a souligné qu’elle en a discuté il y a seulement quelques jours et qu’il y avait consensus à ce sujet.

« Lors de notre dernière discussion, qui était seulement la semaine dernière, nous avons convenu que deux mètres est ce que nous voulons recommander pour les Canadiens », a relaté la Dre Theresa Tam.

Si elle reconnaît que certaines provinces doivent « s’ajuster à certaines réalités », la Dre Tam rappelle qu’une distance de deux mètres permet d’éviter la propagation de gouttelettes possiblement infectées.

Depuis lundi, le Québec a assoupli les mesures de distanciation physique pour des situations bien précises.

La distance à respecter est de 1,5 mètre dans les locaux de classe et les salles de spectacle et de cinéma. Les enfants de 16 ans et moins, eux, peuvent maintenant se trouver à une distance d’un mètre.

La Dre Tam rappelle que les consignes sanitaires continuent de s’appliquer s’il n’est pas possible de respecter une distance de deux mètres.

« On recommande toujours de porter un masque, de se laver les mains, de ne pas aller à l’extérieur et d’échanger avec des gens si on est malade. Tout cela s’applique encore », a-t-elle déclaré, mardi.

Nombre de cas

Il y a eu plus de 2 415 000 tests administrés au Canada depuis le début de la pandémie. On fait passer en moyenne 38 000 tests par jour au Canada. La maladie a été détectée par seulement 1 % de ces tests.

Jusqu’à maintenant, on a recensé 101 903 cas confirmés ou probables dans l’ensemble du pays. La COVID-19 a provoqué la mort de 8453 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux : 54 884 cas au Québec, dont 5424 décès ; 33 853 cas en Ontario, dont 2619 décès ; 7736 cas en Alberta, dont 153 décès ; 2822 cas en Colombie-Britannique, dont 169 décès ; 1061 cas en Nouvelle-Écosse, dont 63 décès ; 751 cas en Saskatchewan, dont 13 décès ; 314 cas au Manitoba, dont sept décès ; 261 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès ; 165 cas au Nouveau-Brunswick, dont deux décès ; 27 cas à l’Île-du-Prince-Édouard, tous guéris ; 11 cas au Yukon, tous guéris ; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris ; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.