Les réponses à vos questions sur le coronavirus

Photo: Associated Press

Vous avez été nombreux à nous envoyer vos questions à propos de la COVID-19. Notre équipe de journalistes se donne pour mission d’y répondre de la façon la plus claire possible. Faites-nous parvenir vos questions à l'adresse suivante: coronavirus@ledevoir.com

La distance de 2 mètres est-elle sécuritaire ?

Tant que personne ne tousse en direction de votre visage — ce qui n’arrivera pas si vous vous tenez à deux mètres de distance de tout le monde —, vous ne risquez pas de contracter le coronavirus par voie aérienne.

   

Peut-on tuer le coronavirus en congelant un aliment ?

Ce serait une stratégie très mal avisée. Des études portant sur d’autres coronavirus ont montré que ceux-ci peuvent survivre pendant deux ans dans un congélateur à -20 °C. On s’attend à ce que le SRAS-CoV-2 se comporte de la même manière.

   

Pendant combien de temps le coronavirus survit-il sur les surfaces ?

Selon une étude récente, le virus survit jusqu’à trois jours sur certaines surfaces, dont le métal et le plastique.

   

Quels sont les commerces et entreprises considérés comme «essentiels» ?

Le gouvernement Legault a ordonné la fermeture des commerces et entreprises «non essentiels» jusqu'à la mi-avril. Voici ce que cela implique.

   

Le port du masque est-il pertinent ?

Une des fonctions principales du masque est de protéger le personnel médical contre les sécrétions respiratoires que certains patients infectés pourraient projeter sur lui. Le masque peut aussi servir aux personnes infectées ayant des symptômes respiratoires en diminuant la distance que peuvent parcourir leurs sécrétions respiratoires. Par contre, il est absolument inutile pour les personnes saines ne travaillant pas auprès des malades de porter un masque. Ce serait même dommageable, car ces personnes consomment des ressources précieuses, dont le personnel médical a absolument besoin.

   

Que sont ces «produits biologiques» susceptibles de propager le coronavirus ?

Les principaux liquides biologiques qui sont colonisés par les coronavirus sont les gouttelettes que projette une personne lorsqu’elle tousse, éternue et parle. Mais on retrouve aussi des virus dans la salive, les crachats et les larmes. Les explications du Dr Don Vihn, médecin microbiologiste au Centre universitaire de santé McGill.

   

Est-il possible de contracter le coronavirus en consommant des fruits et légumes crus ?

Il est théoriquement possible d’attraper la COVID-19 en consommant un aliment contaminé. Si une personne infectée manipule un aliment, il peut y déposer le virus, qui pourrait y rester actif pendant plusieurs jours. En pratique le risque est toutefois faible. Évidemment, la prudence est néanmoins de mise.

   

En cas de fièvre potentiellement liée à la COVID-19, Advil ou Tylenol ?

Du Tylenol, et voici pourquoi.

   

Pourquoi tant de gens se ruent-ils vers le papier toilette ?

Le caractère difficilement remplaçable du précieux bien a contribué à cette course irrationnelle. Explications de Pascale Brillon, psychologue et directrice du laboratoire de recherche Trauma et résilience de l’UQAM.

   

Comment traverser la crise du coronavirus ?

Poser des gestes positifs et constructifs: se laver les mains, éviter les contacts sociaux, annuler un voyage. Être solidaires envers les plus vulnérables. Maintenir les liens sociaux par des applications vidéo. Faire de l’activité physique. Se distraire, s’amuser, avoir du plaisir. S’informer uniquement auprès de sources fiables. Éviter la surexposition aux informations négatives.

   

Bonus: 6 choses à savoir sur les quarantaines