Le chef des urgences de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont a été déclaré positif

Le chef des urgences de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont a été placé en isolement.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Le chef des urgences de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont a été placé en isolement.

Le chef des urgences de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont a reçu un diagnostic positif de COVID-19, a appris Le Devoir.

Selon nos informations, le médecin a ressenti des symptômes associés au coronavirus mardi. Il a subi un test de dépistage mercredi et reçu le résultat — positif — de celui-ci jeudi. Il est placé en isolement.

Le Devoir a révélé jeudi matin qu’un membre des équipes de soins de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont était atteint de la COVID-19. L’établissement a confirmé l’information mercredi, mais n’a pas dévoilé l’identité de la personne atteinte.

« Pour des raisons de confidentialité, il est impossible pour nous de confirmer ou d’infirmer quoi que ce soit sur des dossiers médicaux. La loi sur le partage des renseignements de santé et très claire à cet effet », a écrit le conseiller en communication Christian Merciari dans un courriel transmis au Devoir vendredi.

La veille, il avait assuré que « toutes les mesures » avaient été prises « par les équipes de santé » dès qu’elles ont été avisées de la présence du cas de coronavirus parmi les employés.

M. Merciari a affirmé ne pas savoir si d’autres membres du personnel de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont faisaient l'objet d'une investigation. « Mais à mon avis, non, a-t-il dit, parce que toutes les mesures adéquates ont été prises ».

D’autres détails suivront.